• A l'image de la Trinité

    « Voici mon serviteur que j’ai choisi, mon bien-aimé en qui j’ai mis toute ma joie. Je ferai reposer sur lui mon Esprit, aux nations il fera connaître le jugement. » (Mt 12,18)

    Encore une phrase tellement riche qu’elle nous fait rêver. La prophétie extraordinaire d’Isaïe est devenue réalité en Jésus descendu du ciel pour nous faire pénétrer avec lui dans la Trinité. Le paradis est là désormais, à portée de main et de cœur. La vision d’Isaïe est tellement belle qu’il faut en fait plusieurs mots qui se complètent les uns les autres pour la traduire dans toute sa profondeur. Le « jugement » apporté par Jésus est aussi le « droit » ou la « vraie foi » selon les traductions. La « joie » est aussi la « faveur ». Mais ce sont toujours des paroles qui nous élèvent et nous transportent. Dieu est là avec son secret de l’Amour Un et Trine. Le Fils, qui est aussi le serviteur de Dieu et de l’humanité, image du Père qui est en fait le premier serviteur de tous, est en même temps le « bien-aimé » du Père. Et voilà que nous nous retrouvons nous-mêmes au milieu de ce courant divin. Comment imaginer un dessein plus merveilleux sur l’humanité et chacun de nous et sur ce « nous » que nous avons découvert comme la synthèse de l’humanité à l’image de Dieu ?

    Je m’arrêterai ici surtout sur cet « Esprit » que le Père vient « mettre » sur le Fils, ou « répand » sur Lui, ou fait « reposer » sur Lui, selon les traductions. Cet Esprit est peut-être l’aspect le plus mystérieux et le plus fascinant de l’Amour trinitaire qui s’ouvre à nous. Car il est la garantie que l’amour divin n’est jamais un amour à deux. L’Esprit est l’ouverture éternelle et totale des deux en eux et en dehors d’eux en même temps, l’image d’un Amour qui ne peut jamais se replier sur soi et qui trouve dans la création une nouvelle invention trinitaire. Se laisser pénétrer à notre tour par l’Esprit qui est « mis » en nous, ou « répandu » sur nous, ou qui « repose » en nous et sur nous, c’est entrer dans une dimension nouvelle qui change toute la vie. Car l’Esprit est d’abord « être » plutôt qu’action. L’Esprit est là qui « repose »… Et il est en même temps relation sans fin, ouverture continuelle sur les deux qu’il unit en lui et à travers lui. Suivre l’Esprit sera apprendre à être simplement à notre tour cette relation à Dieu et aux autres et découvrir que Dieu en nous est à la fois toujours là, simplement là, et en même temps toujours en dehors de soi dans une dynamique continuelle d’amour et de service. Et découvrir en même temps que notre paradis, déjà sur cette terre, en attendant l’éternité, est d’être tour à tour chacun et tous ensemble à l’image du Père, du Fils et de l’Esprit dans une harmonie qui surprend et comble à chaque instant pour toujours…

     


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :