• Attaque ou défense?

    On entend souvent dans le monde du football cette affirmation intéressante : « La meilleure défense, c’est l’attaque ! ». Contradiction dans les termes ? Non, au contraire, c’est la constatation judicieuse que les équipes qui se concentrent durant tout un match sur la force de leur défense, pour au moins ne pas perdre, en espérant marquer tout de même un but ou deux sur une contre-attaque hypothétique, finissent par encaisser un but à cause d’une seconde d’inattention et perdent quand même misérablement. Tandis que les équipes qui se jettent en avant, qui soignent la qualité de leur attaque en risquant de dégarnir par instant leur défense, finissent par avoir des résultats bien meilleurs et leur jeu est beaucoup plus inventif et agréable à voir.

    Eh bien, vous ne pensez pas qu’il en va de même dans les relations entre les hommes ? Je ne veux pas dire ici que nos relations humaines sont comme un match ou une bataille. Ceux qui connaissent mon blog savent bien que je pense le contraire. Je voudrais simplement dire que tout notre temps passé à avoir peur de se découvrir devant l’autre, à cacher nos faiblesses et nos défauts, à vouloir empêcher l’autre de connaître nos problèmes, pour ne pas être vulnérables, ne sert en fin de compte qu’à nous isoler sur nous-mêmes et ne construit rien.

    Tandis que celui qui se jette à l’eau à aimer ses frères, à prendre l’initiative de d’inventer du nouveau dans les rapports sociaux, celui qui prend à bras le corps les problèmes de l’humanité, ou au moins de ses voisins ou de ses collègues, des gens de son milieu, risque tout le temps d’être jugé ou critiqué. On va certainement découvrir ce qui est faible ou négatif chez lui. Il va se faire peut-être des ennemis. Mais en réalité, il va se faire apprécier, car les gens verront bien vite qu’on a besoin de personnes pareilles pour faire avancer la société. Et se montrer en toute transparence avec ses limites et ses problèmes, sans complexe, n’a rien de négatif. Au contraire cela encourage l’autre à sortir lui aussi de sa peur et à ne pas jouer la comédie absurde de celui qui sait tout mais qui cache au fond qu’il ne sait rien.

    Et si se donner aux autres nous fait tomber dans des gaffes ou des erreurs de temps en temps, il suffit de le reconnaître tout simplement, car personne n’est parfait et la seule approche de la perfection est l’unité qui va se construire peu à peu autour de personnes sincères et actives qui vont entraîner les autres autour d’elles dans leur dynamique positive. Rester enfermé dans ma tour d’ivoire en croyant ne jamais me tromper est la pire tromperie dans laquelle je peux tomber. Tandis que sortir de moi au risque de prendre froid dans les courants d’air, de tomber en route ou de provoquer parfois des accidents, va en fait illuminer ma vie et celle des autres. C’est ce que nous ont montré les héros de l’humanité comme Gandhi ou Nelson Mandela, dont nous avons souvent parlé dans ce blog.


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :