• Ce blog qui a changé ma vie

    Vous allez encore dire que j’exagère, mais c’est vrai. Notre blog a changé ma vie. Hier j’ai fêté les 5 ans de « L’Orient la Nuit ». Je ne sais pas à quel âge un blog devient mûr, mais ce qui est sûr, c’est que cette aventure m’a énormément fait mûrir moi-même. Quand un ami m’a dit, il y a bientôt six ans : « Pourquoi tu ne lancerais pas un blog ? Tu aurais beaucoup de choses à dire qui pourraient faire du bien à des gens… » Et moi, je ne savais même pas exactement ce qu’est un blog et encore moins comment on peut faire pour en créer un nouveau de toutes pièces.

    J’ai donc réfléchi, j’ai laissé grandir en moi tous les élans de mon esprit et de mon cœur. J’ai passé des mois à écouter plus en profondeur ce qui occupait ou préoccupait les personnes autour de moi. Puis je me suis lancé dans ce blog que j’ai voulu dès le départ comme un pont entre cet occident qui m’a fait naître et ce Moyen Orient qui m’a tant donné.

    Un peu timide au départ, comme pour voir si cela en valait la peine, j’ai été étonné par les réactions et les encouragements. Beaucoup d’amis me remercient maintenant chaque jour pour ce que j’écris, mais surtout, je sens que ce que je publie n’est plus seulement à moi, c’est le fruit d’un dialogue de chaque jour qui vient de cet accueil de l’autre qui fait l’âme de ce blog…

    Mais ce qui m’émerveille le plus aujourd’hui, ce n’est pas tant que le nombre des lecteurs a un peu augmenté au fil des jours (environ 150 lecteurs par article, si l’on compte ceux qui me suivent aussi sur Facebook et twitter, ce qui au fond est comme une goutte dans l’océan de l’humanité), mais c’est que toute cette aventure m’a obligé à sortir de moi-même. Je me lève désormais chaque matin en pensant d’abord aux autres qui m’attendent, à ces amis qui souffrent et que je pourrais aider, à tous ces gens autour de moi qui ont perdu l’espoir, et je vois qu’à force de distribuer de l’optimisme en tous les sens, j’ai trouvé encore plus de bonheur à partager.

    Alors merci à tous d’être là, merci de croire à toutes ces valeurs qui peuvent encore sauver notre humanité malade, merci pour vos critiques constructives, merci de partager à votre tour ce courant de positif autour de vous. Notre humanité sera toujours plus belle si nous nous laissons transporter par cet élan d’amour timide au fond de nous, mais qui devient un torrent impétueux et bienfaisant quand nous le multipliant en le partageant chaque jour un peu plus.

    Quelqu’un disait que toute la lumière fragile au fond de nous s’éteint si elle reste cachée au fond de notre cœur, mais grandit et devient de plus en plus claire et évidente si nous la donnons sans cesse à tous ceux que nous côtoyons du matin au soir. En nous souvenant que nous avons-nous-mêmes reçus un jour cette lumière parce que d’autres amis avant nous nous en ont montré le chemin.


  • Commentaires

    1
    fr. Bartomeu
    Jeudi 13 Février à 16:15

    Cher Roland, deux fois j'ai twitté un de tes articles (je ne sais pas si cela t'a été signalé) mais cette fois je cherche à te dire ma communion personnellement pour ce que tu fais passer avec tes commentaires.

    Avec toute mon unité.

    2
    hayat fallah
    Mardi 18 Février à 10:23
    Merci cher Roland ! Merci pour tes articles qui nous donnent sprint et espérance, en nous ramenant toujours à l'essentiel et mettant toujours plus en lumière la beauté et valeur de la réciprocité... que l'on soit croyant ou pas... Merci d'être un don pour tous !
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :