• Condamnés à vivre de travers? (Suite 2)

    « Se contenter, disait notre ami, d’un simple amour gratuit, sans intérêt, sans rien attendre de l’autre… » Nous avons déjà expliqué que l’amour gratuit et sans intérêt engendre automatiquement la réponse de l’autre, au moins d’un autre, quel qu’il soit, car l’amour engendre toujours l’amour. Mais le grand malentendu ici est dans cette attente. J’ai déjà écrit dans un article qui s’intitulait : « S’attendre à tout… sans rien attendre » qu’il est normal et beau d’attendre. Si j’ai aimé, l’amour arrivera toujours en retour. Mais l’erreur c’est de l’attendre sous la forme que moi je voudrais lui imposer. L’amour de l’autre, sa réciprocité, va m’arriver à l’improviste sous la forme d’un beau cadeau vert, alors que moi je l’attendais rouge, ou en soirée, alors que je l’attendais le matin…

    Nous devons toujours laisser la vie, surtout la vie de l’autre suivre son cours librement. L’important est seulement de bien faire notre part de tout notre cœur et quelque chose va se passer. Où, quand, comment ? Cela n’a pas d’importance et c’est mieux que cela nous arrive comme une belle et bonne surprise inimaginable que comme la routine d’une réaction qui serait toujours la même, parce que l’autre sait à l’avance ce qui nous plaît et il va se plier à nos habitudes au lieu d’inventer son cadeau à lui de tout son cœur.

    Cela est déjà une bonne partie de ma réponse, mais nous n’avons pas encore fini. Notre ami confond tout, apparemment. Il parle de « se contenter, héroïquement, d’un simple amour gratuit… » Ce sont des mots qui ne vont pas ensemble. C’est vrai que l’amour gratuit est parfois héroïque, mais justement parce qu’il ne se contente jamais. C’est l’amour de routine, à moitié égoïste, qui se contente toujours de peu, qui se résigne à la médiocrité et qui n’attire plus personne sur son passage. Tandis que l’amour gratuit, sans intérêt particulier, sinon celui du bien de l’autre, est justement tellement héroïque qu’il va chaque jour au-delà de ses propres limites, il est capable de rebondir après chaque échec, de sauter par-dessus les obstacles, de répondre au mal par le bien, de pardonner et de toujours recommencer… cet amour-là ne se contente jamais, il invente toujours de nouveaux chemins, là où s’étaient dressées des barrières, et c’est cela qui nous permettra toujours d’espérer… (article à suivre)


  • Commentaires

    1
    Hayatfallah@hotmail.
    Lundi 13 Août à 22:46
    J'aime bcp ta définition de l'amour gratuit... Qui sait aussi recommencer... Oui c'est parfois héroïque...
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :