• Découverte de la réciprocité

    Nous allons encore une fois parler de réciprocité. Et comme nous le faisons cette fois-ci dans la rubrique « En vie de vocabulaire », nous allons y ajouter des citations d’écrivains plus ou moins célèbres.

    Mais je vous avoue que je suis étonné par ma recherche sur la réciprocité. On dirait que c’est un mot qui ne fait pas encore partie du langage courant à part entière. Dans un petit dictionnaire de poche français-anglais, avec plus de 10.000 mots répertoriés, le mot « réciprocité » ne figure même pas. Vous allez d’ailleurs voir d’après les citations (finalement peu nombreuses) que j’ai trouvées, qu’il y a encore une grande confusion autour du sens de ce mot pourtant merveilleux.

    C’est que la réciprocité, comme les éléments fondamentaux de la vie, ne peut pas se dominer ou se posséder. Et pour notre pauvre « égo » c’est un grand problème. Mais c’est comme l’amour et l’amitié. C’est comme l’eau, l’air ou le feu. Je pense pouvoir posséder l’eau parce que je l’enferme dans des bouteilles et des galons. Mais, lorsque je la bois, alors que je croyais la posséder, voilà que je dois bien humblement me laisser faire par elle, la laisser s’écouler tranquillement dans tout mon corps, me pénétrer et me redonner vie, sans que je puisse véritablement intervenir.

    On essaye bien de réglementer la réciprocité dans des actes juridiques ou diplomatiques, pour éviter des injustices. C’est déjà mieux que rien. Mais comment voulez-vous sérieusement réglementer la réciprocité ?

    Nous sommes faits pour la réciprocité, nous nous réjouissons du plus profond de notre esprit et de notre cœur lorsqu’elle se présente, mais nous ne pouvons pas l’obliger à venir.

    Car la réciprocité dépend de la liberté totale de l’autre, sinon cela voudrait dire que l’autre est une marionnette en mon pouvoir. Mais c’est là le plus beau. Car lorsque l’autre me répond librement dans sa réciprocité, lorsqu’il invente une réponse amicale ou pleine d’amour à l’attention que je lui ai montrée, il va toujours me surprendre, car sa réponse est originale, unique, bien plus belle que tout ce que j’aurais pu imaginer.

    Dans la réciprocité, il y a toujours quelqu’un qui commence, mais la réponse de réciprocité entraîne une nouvelle réponse de ma part qui soit à la hauteur de la relation qui est en train de naître et de se développer. Et l’on ne sait bientôt plus du tout qui a commencé et cela n’a aucune importance. Car la réciprocité est un courant parti d’une source et qui ne va plus s’arrêter si l’un des deux, ou des trois ou des quatre (à l’infini) ne décide pas tout à coup qu’il n’en veut plus, par peur, par paresse, par tout ce qui peut arriver dans l’esprit de l’homme qui préfère tout à coup s’isoler pour être « sûr d’être lui-même » mais qui en réalité cesse complètement au même instant de développer ce « lui-même ».

    Et là est un autre miracle de la réciprocité, c’est qu’elle me délivre à la fois de moi-même et d’une relation à deux qui pourrait finalement m’étouffer. Car la vraie réciprocité est toujours ouverte à la nouveauté, à des relations nouvelles qui vont l’enrichir et l’ouvrir à l’infini comme un grand feu d’artifice. La réciprocité ne s’arrêtera que le jour où toute l’humanité y sera contenue : rêve évidemment insensé et impossible, mais qui n’enlève rien à la joie de la réciprocité limitée que je vis aujourd’hui avec quelques personnes chères mais où toute l’humanité est déjà présente en embryon.

     

    Quelques citations :

     

    Dans la confiance, on se donne mutuellement des ailesCette réciprocité est très importante. On est élu par quelqu'un, mais on le choisit aussi. (Isabelle Huppert)


    L'amour en réciprocité est un creuset où le meilleur de chacun devient un soleil intérieur. (Jacques Salomé)


    La réciprocité est la loi de l'amour, il n'est pas de réciprocité possible à la pitié. La pitié est un amour déchuavili, un mince filet de l'eau divine qui se perd dans les sables. (Georges Bernanos)


    Le geste du don nous sépare des hommes; il n'engendre pas de réciprocité ... (Jean-Paul Sartre)

     

    Il est presque impossible de respecter quelqu’un sans réciprocité (Didier Court)

     

    La grande différence entre l’amour et l’amitié, c’est qu’il ne peut y avoir d’amitié sans réciprocité (Michel Tournier)

    Les relations entre les sexes ne peuvent être que de réciprocité. (Erica Jong)

     

    Dans l’offrande de soi-même, ne peut naître la réciprocité : on donne pour recevoir. (Dominique Blondeau)

     

    Comme l’amour, la guerre ne se fait pas toute seule. Il y a une réciprocité de la violence qui demande à être considérée. (Cheyenne Carron)

     

    L’Homme veut certitude et réciprocité, d’où sa difficulté à aimer. (Angélique Planchette)

    La fidélité d'un ami est la sûreté de nos secrets ; elle est comme une pierre précieuse qui n'a point de tache, et qui est d'une valeur à ne pouvoir être payée que par la réciprocité. (Axel Gustafsson Oxenstierna)

    L'amour exige l'amour ; il est impossible de préférer sans vouloir être préféré, de se dévouer sans vouloir qu'on nous rende le dévouement, et, quant à l'union, on ne saurait même la concevoir sans l'idée de la réciprocité. La réciprocité est la loi de l'amour ; elle en est la loi entre deux êtres égaux. (Henri Dominique Lacordaire)

    Qui te ferait penser que tu es un amant sans maîtresse ? Un amant, toi qui acceptes le jugement sans appel de la raison ? As-tu le droit d'aimer, toi qui ne veux pas imposer l'amour. Un amant c'est-à-dire un homme qui aime ! Mais l'amour n'existe que par la réciprocité qui le sanctifie. Jusque-là, c'est l'attente, c'est l'aspiration, c'est l'instinct, rien de plus. (George Sand)

    Autrement dit, mettre au monde, c’est savoir se retirer, de telle sorte que les descendants soient capables de se retirer à leur tour. (…) Seuls les parents qui savent vivre leur conjugalité et rester dans leur propre génération ne font pas peser sur leurs descendants le poids d’une dette de réciprocité. (Philippe Jullien)

    Comme l'amoureuse, la mère s'enchante de se sentir nécessaire ; elle est justifiée par les exigences auxquelles elle répond ; mais ce qui fait la difficulté et la grandeur de l'amour maternel, c'est qu'il n'implique pas de réciprocité ; la femme n'a pas en face d'elle un homme, un héros, un demi- dieu, mais une petite conscience balbutiante, noyée dans un corps fragile et contingent ; l'enfant ne détient aucune valeur, il ne peut en conférer aucune ; en face de lui la femme demeure seule ; elle n'attend aucune récompense en échange de ses dons, c'est à sa propre liberté de les justifier. (Simone de Beauvoir)

     




    Tags Tags : , , , , , , , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :