• Disciples de Dieu

    « C’est ainsi que tout scribe devenu disciple du Royaume des cieux est comparable à un maître de maison qui tire de son trésor du neuf et de l’ancien. » (Mt 13, 52)

    Elle est intéressante cette petite phrase et surprenante en même temps. Voilà que les scribes sont tous invités à devenir disciples de Jésus ! Nous pouvions avoir l’impression que Jésus ne voulait plus accueillir les scribes et les pharisiens qui lui font tellement d’ennuis. Mais ce serait une lecture complètement faussée de l’Evangile. Comme Jésus va appeler dans quelques années un des pires pharisiens en la personne de Paul et en faire son plus grand disciple, il nous rappelle ici que les scribes sont les premiers invités à le suivre. Car ils ont une fonction d’éducation au sein du peuple et s’ils se convertissent à l’Evangile, ils en deviennent les premiers témoins et les premiers à pouvoir ouvrir le chemin aux autres avec la compétence d’une personne experte en la matière.

    Mais en fait, à travers les scribes, ce sont tous les hommes qui sont appelés à devenir disciples du Seigneur, et chacun de nous avec eux. Et il est beau de voir qu’être disciple de Jésus, c’est déjà être disciple du Royaume des cieux tout entier. Car en Jésus nous suivons déjà en même temps le Père et l’Esprit que Jésus a commencé à nous faire connaître. Cela donne le vertige. Combien d’étudiants sont fiers d’avoir été les élèves de personnalités célèbres qui ont fait l’histoire des hommes, de tel ou tel philosophe, de tel ou tel savant ou écrivain, de tel homme politique. Et voilà que nous, nous pouvons être les disciples de Dieu même. Nous pouvons accueillir Dieu et l’écouter. Nous pouvons suivre Dieu partout où il va. Nous pouvons le comprendre et l’aimer et le faire aimer à notre tour, comme un bon disciple qui devient bientôt le meilleur enseignant.

    Car être disciple, comme le dit ensuite notre phrase, c’est avoir entre les mains un trésor inépuisable, un trésor qui contient toute la richesse du passé et qui est en même temps ouvert à toutes les surprises de l’Esprit qui nous illumine dans l’instant présent. Nous n’avons plus qu’à nous laisser conduire docilement par l’Esprit et notre vie devient à chaque instant une inondation de lumière. Quand notre vie devient triste ou monotone, c’est sans doute que nous nous sommes repliés sur nous-mêmes, nous avons oublié de suivre Dieu, et alors la vie se transforme en une bien triste routine qui ne vaut même plus la peine d’être vécue. A nous de nous remettre bien vite en route, car Jésus nous attend toujours : avec Lui, il n’est jamais trop tard…

     

     


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :