• Encore sur l'identité

    Je vais peut-être vous surprendre, mais je suis de plus en plus convaincu que le fond de mon identité c’est l’humanité toute entière. Qui suis-je ? Qu’est-ce qui fait donc la réalité de mon identité profonde ? C’est la rencontre miraculeuse entre l’humanité et le mystère extraordinaire de ce moi qui m’a été donné à ma naissance.

    Car c’est vraiment un mystère de voir que je suis moi et non pas toi et sans savoir pourquoi. Mais en même temps je suis moi, parce que tu es toi et tu es toi parce que je suis moi, parce que tous les deux nous faisons partie à part entière de cet autre mystère énorme qui est l’humanité en route vers elle-même.

    Tout cela donne le vertige quand on y pense, cela peut donner de la joie et cela peut aussi faire peur en même temps. Quel honneur, quelle responsabilité, quelle aventure d’être moi-même au milieu de ce « nous » !

    Et ce moi-même est tellement gigantesque qu’il n’est même pas perdu au milieu de ces milliards d’êtres humains. Car je ne suis pas un brin d’herbe au milieu de la prairie, ou un caillou au pied de la montagne. Dans mon infinie petitesse je suis aussi l’immensité de l’humanité…

    Quand on commence à se rendre compte de ce cadeau qu’on nous a fait en nous donnant la vie, tout prend un sens différent. Les difficultés et les problèmes rencontrés en chemin se relativisent tout seuls.

    Mais surtout on éprouve soudain la passion de ne plus perdre un instant pour découvrir le plus possible de notre « moi-même » qui se trouve caché dans les autres. C’est pour cela que la joie et la souffrance des autres ne peuvent plus nous laisser indifférents. Et si notre vie est brève, si nous ne pouvons entrer véritablement que dans le cœur de quelques personnes bien choisies au cours de ces quelques années qui nous sont données sur cette terre, nous sentons confusément que cela doit être déjà l’anticipation d’un paradis où nous serons tout à tous, tout en restant et en devenant toujours plus nous-mêmes.

    Si j’ai eu le bonheur dans ma vie de sortir de mon milieu européen et de me fondre dans la richesse des peuples du Moyen Orient, si j’ai eu la joie de communier profondément avec des Chinois, des Japonais, des Africains, des descendants des indigènes d’Amérique, c’est chaque fois avec le sentiment de respirer un peu plus, d’élargir un peu plus mon cœur bien au-delà des limites que je croyais avoir.

    Et ce qui est drôle c’est qu’à la fois tout me manque, car il me manque encore les milliards de frères ou de sœurs que je n’ai pas eu le temps de connaître, mais en même temps toute cette humanité débordante est déjà présente en embryon dans un seul de ces frères ou de ces sœurs. Et je n’ai rien d’autre à faire, chaque jour lorsque je me lève pour une nouvelle aventure, qu’à me laisser entraîner dans ce courant d’humanité qui s’élève vers la réalisation de lui-même, même si tous les conflits, les guerres, les haines ou incompréhensions de toutes sortes semblent nous dire le contraire.

     

    Car l’humanité est blessée, elle est malade, mais elle n’est pas morte. Il y a chaque jour des millions et des milliards d’hommes et de femmes qui continuent à construire son avenir, qui ne cessent de se donner et de s’accueillir, avec le sentiment qu’une vie pareille vaut vraiment la peine d’être vécue. Et c’est cela qui fait finalement mon identité. Tout le reste ce sont des détails, indispensables et nécessaires, car c’est aussi dans les détails que je suis particulièrement moi-même, mais pas en contradiction ou en opposition avec les « détails » des autres, mais en harmonie avec eux, comme dans le jeu d’un orchestre qui joue une merveilleuse symphonie, où les sons et les émotions se répondent à l’infini.


    Tags Tags : , , , , , , , , , , , , , ,
  • Commentaires

    1
    Hayat
    Mercredi 9 Mars 2016 à 11:43
    Waouh quel chant , quelle hymne à l'humain et l'humanité ! Tu me réconcilies avec le thème de l'identité qui m'énervait et m'embrouillais !
    2
    Hayat
    Mercredi 9 Mars 2016 à 11:49
    Rien que pour cette anticipation du paradis ( être tout à tous , tout en restant et en devenant toujours plus nous-mêmes ) la vie est belle ....
    3
    Fatma
    Mercredi 9 Mars 2016 à 20:25
    Je viens de découvrir votre blog! Merci!
      • Jeudi 10 Mars 2016 à 04:30

        Bienvenue! Ce blog est vraiment ouvert à tous. C'est une grande joie chaque fois qu'un nouveau lecteur ou une nouvelle lectrice le découvre!

    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :