• Etre Dieu pour les autres

    « Tout ce que vous voudriez que les autres fassent pour vous, faites-le pour eux, vous aussi, voilà ce que dit toute l’Ecriture : la Loi et les prophètes. » (Mt 7, 12)

    Nous voici arrivés à cette fameuse phrase qu’on appelle la « règle d’or » car on la retrouve, avec quelques variantes, dans presque toutes les religions. C’est comme la conscience de l’humanité, une recette toute simple pour que règnent la paix et l’harmonie dans les relations humaines.

    En fait, tout n’est pas aussi simple que cela pourrait sembler au premier abord. Car on peut se demander avec raison si chaque homme ou chaque femme en ce monde, à commencer par chacun de nous, savons vraiment ce que nous voudrions que les autres fassent pour nous. Si on interrogeait les gens dans la rue à ce sujet, on aurait certainement des milliers de réponses tellement variées…

    Mais en fin de compte chacun désire être accueilli et aimé par les autres et ici tout se simplifie. J’aimerais d’abord que l’autre m’accepte tel que je suis, avec toutes mes différences. J’aimerais ne pas être jugé ou étiqueté, j’aimerais être compris en profondeur et non pas considéré à partir de mon aspect extérieur, j’aimerais qu’on m’écoute et qu’on me laisse exister et être moi-même, qu’on me laisse la place pour vivre, travailler et me donner. Et l’on va retrouver ici pour nous aider tous les conseils que Jésus nous a donnés depuis le début du discours sur la montagne…

    Le cœur de tout cela, c’est que j’aimerais continuer à rencontrer l’amour de Dieu à travers mes frères et mes sœurs en humanité. Comme la vie serait belle si tous les gens que je croise du matin au soir avaient sur moi le regard du cœur de Dieu dont nous avons parlé si souvent dans nos commentaires.

    Alors, si nous ne voulons pas trop nous compliquer la vie, la meilleure manière de faire aux autres ce que nous voudrions qu’ils fassent pour nous, ce sera sûrement d’être comme une présence de l’amour de Dieu dans leur vie. Si je me levais chaque matin en me demandant : comment pourrais-je faire sentir à chaque personne que je trouve en chemin, au travail, dans la rue ou ailleurs, que Dieu l’aime immensément, alors la vie serait certainement la plus belle des aventures.

    Mais comme nous savons bien que notre bonne volonté n’est pas suffisante et que chacun de nous est trop faible et limité pour être à chaque instant cette présence de Dieu pour les autres, la meilleure solution sera de vivre l’amour réciproque de la manière la plus radicale possible et en même temps avec le plus de personnes possible, pour que ce soit Jésus au milieu de nous qui assure cette présence et qui la continue et la recommence chaque fois que nous nous arrêtons en chemin et que nous oublions d’aimer : je ne crois pas qu’il y ait une « volonté du Père » plus évidente que celle-ci ; nous en reparlerons encore bien souvent.


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :