• Fusion ou unité?

    Vraiment, depuis hier soir je me sens fâché et fatigué à la fois. Cela ne m’arrive pas souvent, mais je suis excédé par certains propos qu’on entend maintenant dans notre société française ou occidentale comme si ça allait de soi.

    Qui  est le coupable dans l’affaire ? Cet excellent professeur universitaire qui m’a indirectement provoqué ? Sans doute. Mais ce n’est pas à lui que j’en veux, il est une victime comme tout le monde.

    Mr  Dominique Rousseau était interviewé en direct hier soir sur un site internet sur son livre « Radicaliser la démocratie » (qui vient de paraître aux Editions du Seuil).  Il a dit des choses très intéressantes et sensées. Par exemple que l’avenir de la démocratie, la véritable démocratie sera dans la délibération (inventer les espaces où les gens puissent parler, s’exprimer, se disputer...) Le vote, comme le suffrage universel serait seulement une apparence de démocratie qui fait finalement « fusionner » les gens « dans le corps du chef. » Il y a là toute une recherche passionnante à faire.

    Mais là où je me révolte c’est dans les bases de référence du discours de notre professeur. Si j’ai bien retenu ses propos, voilà le cœur de son raisonnement : toute fusion est dangereuse. Notre vision traditionnelle de la famille, par exemple, où l’homme et la femme ne ferait « qu’un » est dangereuse. Si vous fusionnez, dit-il, c’est au profit de quelqu’un. Autrement dit, lorsque deux personnes fusionnent il y en a un qui en profite pour dominer ou écraser l’autre... Il faudrait donc préférer « l’écart » à la fusion, la « dispute » au vote de consentement (car « de la dispute vient le bien commun »).

    Si vous vous en souvenez, cela touche exactement le discours que nous faisions dans cette rubrique sur dépendance, indépendance et interdépendance. C’est très beau de dépasser la fusion si cette fusion est la domination d’une personne par une autre, mais l’écart et la dispute deviendraient un but en soi ? J’espère que l’homme est capable tout de même d’un idéal un peu plus fascinant !

    Tout le problème vient de la conception qu’on a de l’unité. « Père que tous soient un. », avait dit Jésus. Les chrétiens ont voulu mettre en pratique cette unité et ils ont malheureusement en grande partie échoué. Des hommes d’Eglise se sont servis de cette « unité » pour dominer ou asservir le peuple et le peuple s’est révolté. Le peuple ne croit plus en l’unité. Des hommes (et des femmes aussi, mais surtout des hommes) se sont servis de cette « unité » pour asservir les femmes, et les jeunes des nouvelles générations, dans leur grande majorité, n’ont plus envie de se marier.

    Alors contre qui je suis fâché ? Contre moi-même, contre nous chrétiens, contre notre Eglise. Nous avions un trésor extraordinaire mais nous nous en sommes si mal servis que cela a fait l’effet contraire.

    Imaginons qu’il y ait eu tellement d’accidents de voitures, de trains ou d’avions que les hommes aient décidé finalement de revenir à la marche à pied ou aux voyages à cheval ou en diligence (ou au moins en bicyclette pour garder quelques acquis du monde moderne). C’est une supposition bien ridicule. C’est vrai qu’il y a des gens traumatisés par les catastrophes que l’on voit de temps en temps à la télévision. Il ya des gens qui refusent, aujourd’hui encore, de monter dans un avion : mais on considère qu’ils ont sans doute des problèmes au niveau psychologique.

    Eh bien, c’est exactement ce qui se passe avec l’unité. L’unité est la plus grande découverte de l’histoire de l’humanité, mais on en a fait jusqu’à présent tellement d’accidents qu’on ne croit pratiquement plus à la possibilité de sa réalisation ! Il est peut-être temps de se réveiller, d’aller voir si on ne peut pas faire quand même quelque chose avant qu’il ne soit trop tard, avant que l’humanité soit morte de conflits ou d’ennui...

    Nous reviendrons bientôt sur ce sujet : c’est peut-être le cœur de notre blog : à bientôt !

     


    Tags Tags : , , , , , , , ,
  • Commentaires

    1
    Bassem k
    Samedi 25 Avril 2015 à 15:44

    Roland, je suis tellement fâché aussi de ce gâchis des Hommes...

    c'est quand même inouï ! On dirait que plus il y a des inventions qui facilitent la communication et les transports qui sont

    sensés nous rapprocher et moins on est Unis !

    A l'inverse, l'individualisme progresse en emportant avec lui les valeurs de la famille, de solidarité, d'entraide...

    Mais quoi faire ? Quoi faire pour faire inverser la pente de l'évolution de l'humanité dans ce domaine ?

    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    2
    Samedi 25 Avril 2015 à 15:58

    Cher Bassem, merci pour ton commentaire, mais aujourd'hui je ne suis plus fâché. Cela ne sert à rien de rester fâché. Au contraire il faut continuer à travailler avec enthousiasme avec ceux qui veulent bien comprendre pour montrer au monde qu'on peut être unis sans que forcément quelqu'un domine ou écrase l'autre. Et à la fin on reste soi-même, mais un soi-même bien enrichi par cette unité. Un raisonnement ne suffit pas, il faut en faire l'expérience!

     

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :