• Gagner le monde à l'amour

    « Voici que je vous envoie comme des brebis au milieu des loups. Soyez donc adroits comme des serpents, et candides comme des colombes. » (Mt 10, 16)

    Quelques erreurs à ne pas commettre devant une phrase pareille. Nous prendre pour des brebis et penser que tous les autres ou presque sont comme des loups. Ce serait tragique, cela nous ôterait la paix pour toujours, nous donnerait un complexe de supériorité par rapport au reste de l’humanité et en même temps un complexe de persécution, avec le risque de voir des ennemis partout, prêts à nous détruire. Nous deviendrions vite des malades psychiques et nous verrions toute l’humanité nous fuir… Mais c’est peut-être comme cela que beaucoup de chrétiens ont fait jusqu’à maintenant ou continuent à faire, et cela pourrait expliquer pourquoi les églises sont vides dans beaucoup de pays, en particulier en Europe occidentale.

    Alors, reprenons le chapitre tout entier de notre Evangile et remettons cette phrase apparemment terrible dans son contexte. Si Jésus nous demande d’être « candides comme des colombes », c’est d’abord que le danger n’est pas si grand que cela, sinon les colombes seraient tout de suite dévorées par les loups. Nous avons vu que, tout au long du chapitre, Jésus nous rassure, il nous dit de ne pas avoir peur, d’avoir confiance en lui, dans le Père et dans l’Esprit Saint qui sont toujours là pour nous guider et nous protéger.

    Jésus veut donc simplement nous rappeler que le suivre n’est pas une partie de plaisir, c’est une grande bataille entre le bien et le mal qui existe en chacun de nous. Nous ne devons donc jamais nous étonner si la bataille est difficile. Mais devant chaque obstacle avoir l’intelligence de l’amour qui sait éviter les coups inutiles (en étant « adroits comme des serpents »), qui ne veut pas résoudre à tout prix d’un seul coup tous les problèmes, qui sait attendre patiemment le moment d’intervenir pour distribuer l’amour que Dieu a mis en nos cœurs et qui sait surtout trouver la force de croire chaque fois qu’une solution est possible.

    A ce moment-là, la vie devient une belle aventure, une grande chasse au trésor, où les obstacles n’étonnent pas, puisque c’est la règle du jeu, mais au contraire incitent à inventer chaque jour de nouvelles stratégies pour faire triompher cet amour que Jésus a semé en nous et qui ne pourra plus revenir en arrière si nous le laissons faire. Alors nous accueillons chaque personne rencontrée au cours de la journée comme un possible partenaire qui pourra nous aider à trouver le trésor. Car si nous avons commencé à découvrir ce trésor, malgré nos limites et nos défauts, malgré notre histoire personnelle peut-être pleine de blessures, Jésus nous demande de nous unir à lui et à tous ceux qui ont commencé comme nous à le suivre. Et c’est ce torrent d’amour qui va déferler sur le monde et lui redonner la vie. Nous ne sommes plus alors des victimes potentielles mais des conquérants de l’humanité avec Jésus qui continue à ouvrir le chemin devant nous et au milieu de nous.

     


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :