• Imaginez

    (A propos des élections en France)

    Oui, imaginez qu’un brave architecte au chômage depuis deux ans vient de recevoir finalement deux offres de travail. La première dans un bureau d’architecture moderne avec toutes les caractéristiques pour lui plaire : un travail de rêve. La seconde comme secrétaire dans une association commerciale : c’est moins bien payé, moins attrayant, mais c’est tout de même mieux que de rester à ne rien faire à la maison. Le problème, c’est que le bureau d’architecture est dans un quartier à la circulation un peu dangereuse où notre homme a eu déjà deux accidents. Par peur, il va choisir le travail de secrétaire : le pauvre !

    Imaginez qu’un jeune homme arrivé enfin au terme de ses études reçoit une proposition en mariage d’une vieille amie sympathique mais qui ne l’a jamais attiré. En même temps, celle qu’il aime depuis quelques temps de tout son cœur et qui le lui rend bien lui annonce qu’elle devrait aller finir ses études pour deux ans en Amérique. Alors notre ami prend peur : et si sa bien-aimée l’oubliait en Amérique ? Il se décide donc pour un mariage de raison avec la première, par peur de rester finalement seul tout le reste de sa vie. Pauvre homme !

    La peur domine le monde. Elle provoque la panique. Elle empêche de raisonner sereinement. Voilà qu’aujourd’hui des gens vont voter pour Marine Le Pen par peur du terrorisme. Mais Macron aussi nous assure que la lutte contre le terrorisme est une priorité absolue. A vrai dire Sarkozy et Hollande avaient dit à peu près la même chose. Le terrorisme a gagné : presque tout le monde tombe dans son piège. On va voter maintenant par peur, au lieu de voter pour des valeurs ou des programmes positifs. La peur devient le premier critère de décision. N’est-ce pas bien triste tout cela ?

    Et savez-vous qu’environ 3500 personnes sont mortes l’an dernier par accident sur les routes de France, tandis que le terrorisme a causé à peu près 350 morts en un an et demi. C’est bien terrible évidemment ; mais de là à conditionner toute notre vie… Nous ne voyons pas que des gens se servent du terrorisme pour leur commerce (des armes ou des services de sécurité par exemple) ou pour faire passer leurs idées ?

    Le terrorisme s’arrêtera le jour où il y aura plus de justice sur la terre et plus d’ouverture et de confiance entre les hommes à tous les niveaux. La peur qui crée la méfiance et qui ferme les frontières est la source d’un terrorisme encore plus fort dans les années à venir. La peur rend aveugle, mais chacun est libre de rester aveugle si ça le rend plus tranquille. Ce serait cela la grandeur d’être un homme qui nous distingue des animaux ? Il ne s’agit évidemment pas d’être naïf, mais de regarder les réalités avec courage et surtout de nous unir pour inventer un monde positif où la peur perdrait peu à peu sa place.

    C’est l’unité d’un monde qui se met d’accord pour résoudre les problèmes de la faim, de la pauvreté et de l’injustice qui va chasser la peur. Là où l’on trouve des solutions à tous ces problèmes le terrorisme n’a plus de raison d’être. Mais là où il n’y a plus de solution, alors on a sans doute raison d’avoir peur, car le désespoir est la source de toutes les violences et de tous les conflits.

     

     


    Tags Tags : , , , , , , , ,
  • Commentaires

    1
    Hayat Fallah
    Dimanche 7 Mai 2017 à 22:22
    Très clair ! Et oui le désespoir est la source de bien des violences et des conflits...mais est ce la seule source ? Je ne sais pas...
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :