• Je peux ou je dois?

    La vie est difficile tout de même ! Une série interminable de devoirs et d’obligations de toutes sortes qui nous pressent, sans nous donner le temps de respirer. Et quand les devoirs diminuent, quand arrive l’époque de la retraite ou du repos forcé, on n’a plus beaucoup d’énergie ou de santé pour profiter des dernières années qui nous restent. N’est-ce pas ainsi que beaucoup de gens perçoivent la qualité de leur vie ?

    Je crois qu’il y a là un grand équivoque, un problème de regard global sur la réalité qui risque de gâcher notre vie pour toujours, ou au moins pour longtemps, si nous ne nous arrêtons pas un beau jour pour changer vraiment de route.

    Je pense que tout change pour chacun de nous le jour où nous nous rendons compte que la vie est d’abord un immense cadeau qui nous a été donné au départ gratuitement, sans que nous l’ayons demandé. Nous aurions bien pu ne pas exister et voilà pourtant que nous sommes là bien présents, en chair et en os, comme on dit, mais aussi en esprit et en cœur, avec tout le miracle en nous de l’humanité qui continue à naître, grandir et se frayer son chemin dans l’univers et dans l’histoire.

    Alors, au lieu de continuer à nous dire chaque jour : ce matin je « dois » aller au travail, ce soir je « dois » m’occuper de ma famille, la semaine prochaine je « dois » organiser une réunion importante, et ainsi de suite… pourquoi ne transformons-nous pas tout cela en un : je « peux » aller au travail et faire ainsi avancer l’humanité qui m’a été donnée, je « peux » donner ma vie pour ma famille, je « peux » offrir mes talents pour le bien de la société qui m’entoure… ?

     

    Ce n’est pas plus compliqué que cela, et c’est pourtant si difficile à admettre. La vie est une chance, une immense opportunité qui m’a été offerte et que je peux recevoir et accepter de tout mon cœur comme un grand chantier passionnant à développer et non pas comme une responsabilité qui m’écrase. La vie est un défi qui donne du sel, du piment à chacune de mes journées, car elle n’est jamais monotone. Chaque jour, chaque heure a son lot de nouveautés et de surprises qui peut me permettre d’inventer encore une nouvelle manière d’aimer les gens qui m’entourent, de leur donner à eux aussi un peu ou beaucoup de cette vie qui m’a été transmise. Et si j’ai la chance d’avoir enfin compris cette leçon, d’avoir fait cette découverte de laquelle je ne voudrais plus jamais revenir en arrière, ma mission sera maintenant de partager cette découverte avec mes compagnons de voyage, de redonner espoir à ceux qui l’ont perdu ou qui ne l’ont jamais eu, à redonner de l’optimisme à ceux qui se sentent écrasés, mis de côté ou exploités. La vie vaut alors vraiment la peine d’être vécue, car elle est une aventure passionnante qui ne se répète jamais, où la souffrance au milieu des joies n’est pas seulement un mauvais moment à passer, mais le secret qui donne encore plus de valeur à chacune de nos actions. Vous voyez la réalité autrement ?


    Tags Tags : , , , , , , , , , , ,
  • Commentaires

    1
    Hayat Fallah
    Lundi 27 Mars 2017 à 14:30
    Parfois la souffrance est si forte qu'elle coupe littéralement le souffle...là on se sent enfermé dans ce "mauvais moment"et on a besoin de l'aide ddes autres qui vivent le "je peux" !
      • Lundi 27 Mars 2017 à 14:33

        C'est sûr. Vivre le "je peux" est un idéal. On ne doit pas se préoccuper quand on vit le "je dois". L'important c'est d'abord de vivre et d'aller de l'avant. Mais évidemment, c'est tellement plus beau quand on prend la vie comme une belle chance qui nous est donnée.

    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :