• L'armée libanaise en guerre contre Daech

    Ça y est, l’armée libanaise vient de lancer ce qu’elle espère être l’assaut final contre la présence de Daech au Liban : 120 km 2 sur 10.000 km 2, plus d’1% du territoire libanais occupé par l’EI.

    En tant qu’étranger résident au Liban, je n’ai pas le droit de faire de commentaire sur la politique libanaise et je respecterai cet accord que j’ai signé pour obtenir mon permis de séjour. Mais ce n’est pas faire de la politique que de dire combien je souffre de voir mes amis, mes frères et mes sœurs libanais continuer à souffrir depuis plus de 40 ans des conséquences de tous les conflits qui continuent à éclater au Moyen Orient. Trop, c’est trop ! Pourquoi ce petit pays pacifique n’aurait-il pas le droit de vivre finalement en paix ?

    C’est que les grands de ce monde ont d’autres intérêts. « Quand deux éléphants sont en lutte, c’est l’herbe qui en souffre le plus », nous dit un proverbe africain. Tous les intérêts stratégiques, économiques et politiques s’entrechoquent au Moyen Orient et comment un pauvre pays comme le Liban qui a des frontières avec d’autres pays continuellement en guerre, peut-il sortir indemne d’une telle situation ?

    Il y aurait bien une solution : imposer la paix au Moyen Orient, faire que les Nations-Unies prennent finalement leur responsabilité, en commençant par la résolution du conflit israélo-palestinien, qui a été le début de ce cancer qui continue à dévorer la région. Mais voilà : les Nations-Unies sont incapables de prendre leur responsabilité. Ou plutôt les Nations-Unies n’existent, pour certaines choses, que sur le papier, avec de grandes déclarations sans effet sur le terrain.

    Je sais que des organismes des Nations-Unies, comme l’Unicef par exemple, font un travail énorme dans les pays en voie de développement, il faut bien le reconnaître, même si ce travail est toujours insuffisant. Mais, lorsqu’il s’agit de prendre de vraies décisions, ce ne sont plus les Nations-Unies qui prennent en main le sort de l’humanité, mais les gouvernements des grandes puissances, et l’on se demande même parfois si ces gouvernements ne sont pas eux-mêmes gouvernés par des multinationales plus ou moins identifiables qui finissent par échapper à l’emprise de la politique traditionnelle pour créer une sorte de nouvel ordre mondial qui servirait les intérêts cachés de quelques privilégiés.

     

    C’est malheureusement dans cette direction qu’est en train d’avancer l’humanité, au moins en partie. Alors je sens que c’est le moment ou jamais de faire appel à la conscience de ceux qui pensent en avoir encore un peu. Et je demande à mes frères européens (ça, personne ne m’empêchera de le faire), d’arrêter de vivre cette hypocrisie de travailler officiellement pour la paix et de continuer à vendre des armes pour des milliards sur le terrain du Moyen Orient. Et vendre des armes veut dire être complice finalement de milliers et milliers de morts, de millions de déplacés et réfugiés et de nouvelles personnes désespérées qui se laissent tenter par le mirage du terrorisme. Alors comment la pauvre armée libanaise peut-être vraiment combattre Daech, tant que des services secrets occidentaux couvrent directement ou indirectement les organisations terroristes ? Pourquoi n’appelle-t-on pas les choses par leur nom ? On le fera un jour quand ce sera devenu trop évident, mais n’est-ce pas mieux de le faire tout de suite avant que des milliers et des milliers de victimes ne tombent encore sous ces violences aveugles où tout le monde y perd, si l’on fait les comptes exacts de ce qui se passe sous nos yeux ?


    Tags Tags : , , , , , ,
  • Commentaires

    1
    Lundi 21 Août à 10:13

    Merci Roland, et oui ce pays message envoie des messages qui ne sont pas entendu...Nous continuons à y croire.

    2
    Hayat Fallah
    Lundi 21 Août à 12:56
    C'est vrai que tout le monde y perd...mais y en a qui y gagne tant d'argent que leurs yeux sont aveugles aux conséquences negatives et graves qui finiront par les atteindre ... Comment faire appel aux consciences ???
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :