• La joie du retour (12)

    Profitez des vacances du blog (du 24 juillet au 15 août) pour relire les vieux articles, c’est toujours intéressant. Aujourd’hui je vous propose :

     

    La parabole de l’arak (du 26/11/2015 dans « Interdépendance »)

    Vous connaissez la parabole de l’arak ? A vrai dire c’est moi qui l’ai inventée. Mais je suis sûr que d’autres ont dû l’inventer avant moi, car elle me paraît tellement évidente.

    Mais j’oubliais : si vous n’êtes jamais venus au Liban, vous ne savez peut-être même pas ce qu’est l’arak. C’est une sorte d’anisette, la boisson nationale des chrétiens libanais qui ne manque jamais d’accompagner tous les repas de fête au long de l’année et qui réchauffe l’atmosphère, s’il en était besoin.

    Une bouteille d’arak transparente semble de loin comme une simple bouteille d’eau. L’arak n’a pas de couleur. Mais si vous le mélangez à de l’eau ou à des glaçons pour l’adoucir un peu (car c’est un alcool assez fort tout de même !) voilà qu’il devient blanc comme par miracle.

    Et ma parabole dans tout cela ? Elle est très simple. Imaginez qu’on vous présente un verre à moitié rempli d’arak. Vous y versez une goutte d’eau, puis une deuxième goutte d’eau, puis une troisième et ainsi de suite. Au début il ne se passe apparemment rien. L’arak est toujours transparent. Mais, à un moment donné, on commence à voir, à la surface de notre boisson et même à l’intérieur, de petits filaments blancs qui dessinent des formes curieuses en train de se balancer. Puis ces filaments s’épaississent et, à un certain moment, voilà que tout le contenu du verre est devenu blanc de manière harmonieuse.

    S’il a fallu 30 gouttes d’eau pour obtenir ce résultat surprenant et si je me mets à observer bêtement sans réfléchir, je vais croire que la goutte numéro 30 a une force extraordinaire puisque c’est à son arrivée que tout est devenu blanc. Les trois premières gouttes étaient au contraire bien faibles puisqu’elles n’ont rien pu faire…

    Mais évidemment un enfant comprendrait que toutes les gouttes étaient de la même force et de la même valeur. Pour que la 30e goutte obtienne un tel résultat il a fallu la patience de toutes les autres, leur travail assidu, silencieux et sans doute méconnu. Mais, à la fin, chacune a joué le même rôle, aucune goutte n’est meilleure ou plus importante que l’autre. Tout ce qui a changé c’est la succession dans ce travail à la chaîne : certaines ont commencé péniblement l’œuvre à accomplir et d’autres l’ont achevée dans la gloire.

    Combien cette petite expérience se répète-t-elle souvent dans notre vie de tous les jours. Combien de fois nous tombons nous-mêmes dans ce piège de croire que telle ou telle personne est extraordinaire parce qu’elle a tout changé, ou de croire que moi-même je suis meilleur que les autres car j’ai obtenu un résultat formidable. Et nous oublions simplement de penser humblement que nous sommes seulement un maillon de cette chaîne merveilleuse qu’est toute l’humanité. Et si j’ai pu parfois ouvrir une nouvelle route, apporter un peu de lumière à mes compagnons de voyage, j’en ai sans doute un certain mérite, mais je n’aurais jamais rien pu faire d’aussi positif si des milliers et des millions de personnes n’avaient ouvert de nouvelles routes ou éclairé un peu plus notre chemin avant moi.

    Alors, c’est bien d’être fier parfois de ce qu’on a pu réaliser. Mais pas besoin d’être tellement orgueilleux, car si nous devons être fiers c’est surtout de faire partie de cette humanité, bien souvent fatiguée et malade, mais qui reste tout de même un véritable miracle dans l’univers, un miracle où chacun de nous est important parce que nous sommes tous interdépendants de toute éternité et pour toujours.

     

     

     


  • Commentaires

    1
    jeanba
    Mardi 15 Août à 21:25

     

    J’ai beaucoup aimé cet article. Oui" Nous sommes seulement un maillon de cette chaîne merveilleuse qu’est toute l’humanité ".

     

    Merci Roland de tous les articles que tu nous passes. Vraiment très instructifs pour notre foi et notre vie de chaque jour. Merci Seigneur Dieu pour ce Don d’Evangélisation que Tu as donné à notre cher Roland.

    Gloire à Toi Seineur.

     

    2
    jeanba
    Mardi 15 Août à 21:28

    Gloire à Toi Seigneur.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :