• Les mots de février: proverbes japonais

     

    (Du site « citation-celebre.leparisien.fr)

     

    [Cet orient profond nous surprendra toujours par sa sagesse millénaire !]

     

    On apprend peu par la victoire, mais beaucoup par la défaite.

    L'amour d'un père est plus haut que la montagne. L'amour d'une mère est plus profond que l'océan.

     

    On commence à vieillir quand on finit d'apprendre.

     

    Sept fois à terre, huit fois debout.

     

    Lorsque l'eau monte, le bateau fait de même.

     

    Celui qui confesse son ignorance la montre une fois ; celui qui essaie de la cacher la montre plusieurs fois.

     

    Les mots que l'on n'a pas dits sont les fleurs du silence.

     

    Apprends la sagesse dans la sottise des autres.

     

    La vie est une bougie dans le vent.

     

    Dieu habite dans un cœur honnête.

     

    L’oiseau en cage rêvera des nuages.

     

    A la première coupe, l'homme boit le vin ; à la deuxième coupe, le vin boit le vin ; à la troisième coupe, le vin boit l'homme.

     

    On ne peut admirer en même temps la lune, la neige et les fleurs.

     

    Il est impossible de se tenir debout en ce monde sans jamais se courber.

     

    L’absent s’éloigne chaque jour.

     

    Le sac des désirs n'a pas de fond.

     

    L'espace d'une vie est le même, qu'on le passe en chantant ou en pleurant.

     

    Le malheur peut être un pont vers le bonheur.

     

    Les bonnes doctrines peuvent se passer de miracles.

     

    Laissez deviner aux hommes par vos propres exploits qui étaient vos ancêtres.

     

    Si tu es pressé, fais un détour.

     

    La vie est une lumière devant le vent.

     

    L'eau prend toujours la forme du vase.

     

    La mort est à la fois plus grande qu'une montagne et plus petite qu'un cheveu.

     

    Le meilleur miroir ne reflète pas l'autre côté des choses.

     

    Même pour être voleur, il faut apprendre dix ans.

     

    Même la pensée d'une fourmi peut toucher le ciel.

     

    La pluie tombe toujours plus fort sur un toit percé.

     

    Les généraux triomphent, les soldats tombent.

     

    Les poussières qui s'amassent forment une montagne.

     

    Sur un cerisier mort, on ne trouve pas de fleurs.

    Ne suivez jamais les traces du malheur, il pourrait bien se retourner et faire volte-face.

     

    Quand la lune est pleine, elle commence à décliner.

     

     

     


  • Commentaires

    1
    Hayat Fallah
    Jeudi 1er Février à 12:45
    Surprenante sagesse en effet !!!!
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :