• Les mots de mai: Edgar Morin

    [Pour nos « mots pour de bon », après l’article « Changer de civilisation » du 10 avril dans « Interdépendance », j’ai choisi ce mois-ci encore quelques extraits, que m’a gentiment fait noter une amie, de l’interview par Denis Lafay du sociologue et philosophe Edgar Morin dans « La Tribune » de février dernier. On y sent une grande sagesse qui fait respirer.]

    « Le seul véritable antidote à la tentation barbare, qu'elle soit individuelle et collective, a pour nom humanisme. Ce principe fondamental doit être enraciné en soi, chevillé au fond de soi, car grâce à lui on reconnaît la qualité humaine chez autrui quel qu'il soit, on reconnaît tout autre comme être humain. Sans cette reconnaissance d'autrui chère à Hegel, sans ce sens de l'autre que Montaigne a si bien exprimé en affirmant "voir en tout homme un compatriote", nous sommes tous de potentiels barbares. »

    « Tout comme l'humanisme forme la plus efficace des murailles contre la barbarie, cultiver fraternité et unité au sein de la population certes ne permet pas de repérer les terroristes mais tonifie le principe d'identité partagée, consolide la vitalité démocratique, et donc peut participer à dissuader les radicaux de franchir le pas vers le terrorisme. »

    « C'est lorsqu'on est au bord de l'abîme que l'on décèle les réflexes salvateurs. Nous n'en sommes pas encore là et peut-être ne les trouvera-t-on pas, mais nous pouvons espérer. D'abord parce qu'il existe une marge d'incertitude sur les prédictions, par nature hypothétiques, qui annoncent l'état de la planète d'ici un siècle. Le péril sera-t-il, dans les faits, plus massif ou plus supportable, interviendra-t-il plus vite ou plus lentement ? Nous en sommes à faire des paris. Ce qui peut laisser le temps d'accomplir la seule transformation véritable et durable qui soit : celle des mentalités. Combattre les sources d'énergie sale est bien, mais ce n'est pas suffisant. Seule une prise de conscience fondamentale sur ce nous sommes et voulons devenir peut permettre de changer de civilisation. Les textes du Pape François en sont une aussi inattendue que lumineuse illustration. Et d'ailleurs, c'est aussi parce que nous manquons de spiritualité, d'intériorité, de méditation, de réflexion et de pensée que nous échouons à révolutionner nos consciences. »

    « Le préambule à cette réconciliation est la régulation du progrès scientifique et technologique. Du nucléaire aux manipulations génétiques, l'absence de régulation ouvre la porte aux plus grands périls. Y compris sociaux et humains. Comment faire œuvrer de concert progrès technologique et progrès humain tant que les dynamiques de l'un et de l'autre seront à ce point dissociées ? En effet, la science, la technique, l'économie sont « dopées » par une croissance aussi impressionnante qu'incontrôlée, alors que l'éthique, la morale, l'humanité, sont dans un état de barbarie lui-même croissant. Et le pire désastre est à venir : les prodigieuses capacités de la science annoncent la prolongation de la vie humaine et la robotisation généralisée, programmant là à la fois une arriération des rapports humains et un état de barbarie inédit. Voilà le suprême défi pour l'humanité. »

     

     

     


  • Commentaires

    1
    Hayat
    Lundi 2 Mai 2016 à 22:22
    Humanisme, fraternité, unité...on croit rêver ! Par ailleurs
    Montaigne m'épate !!!
    2
    Hayat
    Lundi 2 Mai 2016 à 22:45
    Qt au "pire dédastre à venir"...eh bien je garde espoir pcq je mise sur une " révolution " , oeuvre de l'humanisme ...
    3
    Charlotte
    Mardi 3 Mai 2016 à 10:11

    C'est aussi Edgar Morin qui a dit suite à l'encyclique de Laudate si que c'est une encyclique qui appelle à une nouvelle civilisation. J'aime partager la sagesse de ce philosophe.  Pour Hayat qui est dans le groupe de la revue al madina el jadida pourquoi ne pas reserver une page , une demi page à cet auteur. Une page française avec des extraits de ce texte...cela illumine et d'autant plus que cela rejoint notre ligne de pensée.

    On pourrait intituler la rubbrique: Paroles d'amis philosophes ..

    Merci Roland

    Uno

    Votre

     

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :