• Partage à l'infini

    « Celui qui a deux vêtements, qu’il partage avec celui qui n’en a pas ; et celui qui a de quoi manger, qu’il fasse de même. » (Lc 3,11)

    Luc est tellement concret et précis dans ses exhortations qu’il nous touche beaucoup. Bien sûr que nous devons suivre en tout la parole de Dieu, suivre Dieu dans la prière et la méditation et nous aimer les uns les autres. Mais n’oublions pas la description que font les Actes des Apôtres de la communauté des premiers chrétiens qui étaient un seul cœur et une seule âme at qui avaient tout en commun. On fait parfois de l’amour réciproque un beau sentiment, mais l’amour réciproque a des conséquences bien pratiques : il nous demande de partager et même de tout partager. Car le partage ne dépend pas seulement de ce que j’ai en moi ou de ce que je possède, il dépend surtout des besoins de l’autre. Là est une des principales révolutions de l’Evangile. L’autre, Dieu ou le prochain, est le premier critère de notre vie en Dieu et avec Lui.

    Tout partager vraiment ? Il ne s’agit pas de quantité, il s’agit de disponibilité, d’être prêt à le faire en tout temps, en tout lieu et avec n’importe quel prochain. Ce que j’ai reçu en don, ou comme le fruit de mon travail, ce que j’ai acheté ou gagné à la sueur de mon front, ce qui m’est arrivé comme centuple à travers les personnes de ma famille, de ma communauté ou d’ailleurs, est à la fois pour moi et pour mon prochain. Et si mon prochain manque de quelque chose, c’est Dieu qui m’interpelle et qui frappe à ma porte en me disant : j’ai besoin de ton partage.

    Le partage n’est au fond qu’un aspect de ce don de soi que nous trouvons chaque jour dans l’amour trinitaire d’accueillir et de donner. Et quelle joie de se rendre compte que tout peut être partagé. Mes biens matériels bien sûr et mes trésors spirituels, mais aussi mes talents, mon expérience, mes inspirations, la présence de l’Esprit en moi, mon temps tout simplement, mes forces et mon énergie, un sourire, un conseil, une consolation, la liste ne finirait jamais. Et tout cela n’est qu’une nouvelle excuse que Dieu a trouvée de nous entraîner dans son paradis qui n’est autre que partage réciproque et infini pour toujours…

     


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :