• Passer

    Cela fait longtemps que nous n’avions plus plongé « au cœur du verbe ». Voilà pourquoi, à deux jours de Pâques, qui veut dire « passage », j’ai eu tout à coup l’envie de voir ce que le verbe « passer » pouvait bien cacher de trésors en son cœur. Et cela a été vraiment une belle révélation pour moi, de me rendre compte que ce simple petit mot d’à peine six lettres est capable d’accompagner ou même de bouleverser toute une vie !

    Passer est d’abord synonyme de mouvement, d’un mouvement presque perpétuel, mais aussi de libération, quand on le prend dans un sens positif. Mais passer peut aussi être terriblement négatif, comme le confirment la plupart des citations que vous pouvez trouver sur ce verbe dans les sites de citations ou de proverbes : vous le verrez à la fin de notre article.

    Le temps passe ou se passe, ce qui revient souvent au même. Ce qui est sûr, c’est que les réalités durent rarement pour toujours. Elles peuvent passer comme un cycle qui se renouvelle en se répétant, comme les saisons de l’année. Ou bien comme une ligne plus ou moins droite ou déformée qui ne reviendra plus en arrière car le temps, inexorable, lui est passé dessus.

    Ce qui est sûr aussi, c’est qu’il faut accepter de tout son cœur et de tout son esprit que tout passe, si l’on veut donner un sens à sa vie. On passe ainsi d’une réalité à une autre, d’une occupation à une autre, d’un travail à un autre, d’un pays à un autre, voire même d’un amour à un autre ou d’une passion à une autre. L’homme serait-il alors comme un papillon perdu au fil des temps, incapable de stabilité ou de fidélité à soi-même ou aux autres ? C’est une conclusion possible.

    C’est là que l’homme est au fond libre de prendre ou non son destin en main. On peut très bien vivre comme une feuille d’automne qui se laisse porter aux quatre vents, sans jamais savoir où elle va finir, ou bien décider de soi-même par quelles étapes on peut passer, puisqu’on ne pourra jamais rester longtemps sur place.

    C’est comme l’esprit de l’intelligence : il peut passer du coq à l’âne, comme on dit, c’est-à-dire au gré du hasard, de la curiosité d’un moment, de la distraction perpétuelle qui attire pour nous ennuyer l’instant d’après. Ou bien l’on décide de faire de son intelligence un formidable instrument pour découvrir la vérité et construire le monde avec de profondes valeurs dignes de ce qu’il peut y avoir de plus noble au cœur de l’homme.

    On peut passer d’une bonne action à une autre, de la construction d’un chef d’œuvre à un autre. On peut embellir sa vie, son milieu, son lieu de travail ou d’habitation pour semer l’harmonie entre les hommes. Et « passer » voudra dire alors, progresser, rechercher, découvrir, inventer, ne jamais se contenter, aller toujours plus loin vers une certaine lumière qui nous attire.

    Il y a un côté souvent très passif dans le verbe « passer » qui pourrait faire croire à une sorte de fatalité. Mais on emploie aussi « passer » de manière active lorsqu’on dit : je passe mon temps à donner ma vie au service de l’humanité. Je passe aussi à mes compagnons de voyage les trésors que je porte dans mon cœur, les découvertes que j’ai faites et qui ont illuminé mon chemin. Comme un joueur de football passe le ballon à son coéquipier pour qu’il marque enfin le but de la victoire. Et passer voudra dire alors partager, mettre en commun, comme un signe de relation et de communion qui peut donner son sens le plus profond à la vie en société.

    Heureusement que nous pouvons toujours passer, repasser, dépasser : c’est cela qui empêche pour toujours la routine ou la monotonie. C’est à la fois passionnant et difficile. On ne se lassera jamais de passer avec courage du passé à l’avenir, car c’est cela qui a toujours forgé les personnalités des héros ou des saints qui ont contribué le plus à faire avancer l’humanité vers des horizons plus lumineux, malgré les ténèbres qui ne cessent jamais, elles non plus, de vouloir nous passer dessus. Car il y aura toujours des gens pour « passer de la mort à la vie » grâce à leur amour pour leurs frères et sœurs en humanité.

     

    Citations de « mon-poeme.fr »

    [Certaines citations sont parfois bien négatives ou étranges, mais cela fait toujours du bien de se rendre compte de ce que pensent les personnes autour de nous : occasion peut-être de réagir prochainement dans de nouveaux articles…]

    Nul ne peut se vanter de se passer des hommes. (Sully Prudhomme)

    Notre amour a passé sur sa vieillesse aveugle comme une pluie d'avril sur un rocher crayeux. (Maurice Maeterlinck)

    Chaque heure qui passe, dis-toi bien que c'est une heure de ta vie.(Henri de Régnier)

    On est peu de chose. Et l'on ne fait que passer, passer et trépasser. (Frédéric Dard)

    Le chou-fleur n'est pas autre chose qu'un chou qui est passé par l'université. (Mark Twain)

    Les jours passent lentement à une allure folle. (Frédéric Dard)

    Mieux vaut être dans un coin pas très passant que d'être trépassé. (Francis Blanche)

    Passé soixante ans, il est sage de penser beaucoup plus à la mort qu'à l'amour. (Edmond Thiaudière)

    Mal passé n'est que songe. (Mary Sarah Newton)

    Tout ce qui passe n'est que symbole. (Johann Wolfgang von Goethe)

    On dit d'une femme qu'elle est sans âge quand elle a passé celui d'en avoir un. (Pierre Dac)

    Qui inventera la passoire à passer le temps ? (Pierre Dac)

    Ce n'est que dans les jours suivants qu'on peut vraiment se rendre compte de ce qui s'est passé la semaine précédente. (Pierre Dac)

    Le bon temps, comme le mauvais, c'est comme le café, ça finit par passer ! (Pierre Dac)

    La vie à différer se passe, et quand nous nous retournons enfin, la mort est là. (Henri-Frédéric Amiel)

    Tout passe dans le monde, les plaisirs, les honneurs, les richesses ; et nous ne nous trouvons pas, à la fin de nos jours, plus heureux pour avoir goûté les uns et possédé les autres. La vertu ne s'écoule pas ainsi, comme les choses humaines ; elle ne laisse point de dégoût ni de satiété dans le cœur ; plus on en jouit, plus on l'aime : on ne peut jamais se repentir d'avoir souffert pour elle ; on a seulement le regret, quand on connaît ses charmes, de ne l'avoir pas toujours suivie. (David Augustin de Brueys)

    La femme peut tout ce qu'elle veut : sa malice est si grande, qu'il vous en faudra toujours passer par où elle voudra. (Nicolas Machiavel)

    Quand on a une fois passé l'onde noire, on ne revoit plus la lumière du jour. (Euripide)

    Les plaisirs, passant comme les heures, ont besoin de se renouveler. (Adolphe d'Houdetot)

    Hommes et monuments, tout ce qui est périssable passe si vite, qu'en présence de l'éternité on peut dire qu'il n'y a rien de vieux. (Adolphe d'Houdetot

    Le temps passe ? Erreur ! Il nous regarde passer. (Adolphe d'Houdetot)

    L'Amour est un oiseau de passage qui reprend souvent son envol. (Sylvain Maréchal)

    Passez-vous de ceux qui se passent de vous, ignorez ceux qui vous ignorent. (Henri-Frédéric Amiel)

    J'aime beaucoup mieux me passer des choses que d'y prétendre. (Henri-Frédéric Amiel)

    Laisse ton passé mort ensevelir ses morts, et l'avenir promettre ses fêtes. (Henri-Frédéric Amiel)

    L'homme est moutonnier, il suit toujours le premier qui passe. (Napoléon Bonaparte)

    Tout ce qui est passé est passé, et ne reviendra plus jamais. (Pierre-Claude-Victor Boiste)

    Tout ce qui se passe autour de nous nous avertit de la fragilité humaine. (Pierre-Claude-Victor Boiste)

    La vie se passe en absence, on est toujours entre le souvenir, le regret et l'espérance. (Marie du Deffand)

    Passe, passe, vie éphémère, la nuit efface le sentier, à peine ai-je connu ma mère, et cueilli la fleur d'églantier ; et tout n'est rien, rien que chimère. passe, passe, vie éphémère, dans peu je mourrai tout entier. (Henri-Frédéric Amiel)

    Le temps passe si vite qu'on ne le sent pas passer. (George Sand)

    Nul ne peut se vanter de se passer de lui-même. (Robert Sabatier)

    L'homme passe, hélas ! et le monde demeure. (Cécile Fée)

    La pratique en amour peut se passer de la théorie. (Sylvain Maréchal)

    Le présent n'est qu'un instant qui passe en deux temps trois mouvements. (La marquise de Lambert)

    Les plus beaux jours sont ceux que l'on passe auprès de ceux qu'on aime. (Madeleine de Puisieux)

    Le moyen de passer doucement la vie est de préférer les plaisirs qui viennent de l'habitude à ceux que donnent le changement. (Pierre-Marc-Gaston de Levis)

    La vie n'est qu'un météore qui passe, dont j'embrasse la courte durée. (Henri-Frédéric Amiel)

    Tout passe et se succède ; moi seul je demeure. (Anatole France)

    Passe ma chance, tournent les vents, reste l'absence, obstinément. (Jean-Jacques Goldman)

    On ne peut se passer des autres à moins d'être un dieu ou une brute. (Jean-François Marmontel)

    Le cœur de la plupart des hommes est fait comme un crible, tout passe à travers. (Hypolite de Livry)

    L'amour passe comme cela vient. (Sophie Arnould)

    Mon honneur est de me passer de tous ceux qui se passent de moi. (Henri-Frédéric Amiel)

    Passé l'âge de vingt-cinq ans, toute rencontre humaine est une répétition. (Amélie Nothomb)

    Je n'aime pas qu'on me regarde, alors j'ai passé ma vie à me montrer ! (Sacha Guitry)

    On ne peut pas se passer de l'estime, c'est là son plus grand prix. (Anne Barratin)

    La franchise, en ce monde, vous fait passer pour un fou, et l'indépendance pour un original. (Madame de Girardin)

    En passant l'éponge sur tout méfait, un malfaiteur croit que tout lui est permis. (Fiodor Dostoïevski)

    L'homme ordinaire ne se préoccupe que de passer le temps, l'homme de talent que de l'employer. (Arthur Schopenhauer)

    Le plus clair de mon temps, je le passe à l'obscurcir. (Boris Vian)

    En toute chose, il faut bien se garder de passer d'un extrême à l'autre. (Thomas Jefferson)

    L'homme passe et l'ombre le suit. (Louis Aragon)

    Avant qu'on laisse passer la vie sur soi, on devrait se faire anesthésier. (Karl Kraus)

    Le bonheur passe comme un songe. (Jean-François Haumont)

    Je fais passer le souffle de la terre dans le Verbe de Dieu. (Anne Hébert)

    Le souvenir de celui qui passe est d'autant plus durable qu'il a été plus mystérieux. (Alexandre Dumas)

    On se fait toujours passer pour autre chose quand on n'est rien. (Marquis de Sade)

    Les querelles ne sont que des petits nuages qui ne font que passer. (Paul de Kock)

    Le meilleur de ma vie a passé comme un rêve. (Alfred de Musset)

    La plupart de ceux qui passent pour généreux acquièrent cette réputation à bon marché. (Pierre-Marc-Gaston de Levis)

    Mourir, c'est passer d'une auberge à une autre. (Charles Nodier)

    On passe son temps à tuer ou à adorer en ce monde : Je te hais ! Je t'adore ! (Louis-Ferdinand Céline)

    Il faut pas mal d'argent pour pouvoir s'en passer. (Charles Régismanset)

    La calomnie passe, la médisance reste. (La Rochefoucauld-Doudeauville)

    Le plaisir passe et s'enfuit, profitez du jour qui luit. (Jean-Baptiste Rousseau)

    Le drame de la vie c'est qu'il peut ne rien s'y passer. (Georges Perros)

    Des femmes passent fraîchement fardées : mauvaises peintures que nul ne voudrait signer. (Natalie Clifford Barney)

    L'amour ne peut se passer des sens. (Romain Rolland)

    La contradiction passe pour une offense parce que c'est condamner le jugement d'autrui. (Chevalier de Méré)

    Un secret qui passe à un tiers n'est plus un secret. (Chevalier de Méré)

     


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :