• Persévérer

    « Mais celui qui aura persévéré jusqu’au bout, celui-là sera sauvé. » (Mc 13, 13)

    Ce qui est étonnant avec Jésus, c’est qu’il a toujours une solution devant lui, à n’importe quel problème. Avec lui on ne peut jamais dire que tout est fini, qu’il n’y a plus d’espoir. Il s’agit seulement de « persévérer », c’est le mot-clé de notre phrase d’aujourd’hui. L’Evangile ne nous demande pas de faire des miracles. Laissons-les faire à Dieu. Il nous demande seulement de ne jamais baisser les bras, de toujours continuer à avancer, ou bien de recommencer si jamais nous étions tombés en chemin. Mais, avec lui, on ne peut jamais dire que la route est complètement bouchée. On ne peut jamais prétendre d’avoir tout essayé et qu’il ne nous reste plus qu’à nous livrer au désespoir.

    On oublie souvent que ce Dieu a encore plus intérêt que nous à trouver les solutions, car son échec serait une manière de dire que son amour est limité, qu’au fond il n’est pas vraiment Dieu. Ce serait impossible. Et l’on pense aussi trop souvent que Dieu est conditionné par nos faiblesses, nos manquements, nos peurs ou nos angoisses. Ou bien l’on pense que nous avons fait tellement de bêtises que Dieu ne peut plus nous faire sortir de l’abîme profond dans lequel nous sommes tombés. On prend Dieu pour un juge, alors qu’il nous a bien dit qu’il est venu pour nous sauver et non pas pour nous condamner.

    En un instant de bonne volonté, en un pas sincère d’humble réconciliation avec lui ou avec nos frères, Dieu nous fait effacer tous les obstacles qu’il y avait sur notre chemin. Et même quand nous sommes loin de lui, il est capable d’aller nous chercher au fin fond du diable, comme l’on dit. Comme il a été capable de faire de Paul, le persécuteur des chrétiens, son plus grand apôtre, ou de Matthieu le publicain, la voix de son Evangile.

     

    Alors pourquoi chercher toujours des excuses quand la lumière est là, juste devant notre porte, juste devant la fenêtre de notre cœur, qu’il suffit d’ouvrir pour qu’elle nous inonde et que notre vie change avec celle de tous ceux qui nous entourent ?


  • Commentaires

    1
    Hayat Fallah
    Vendredi 26 Mai à 18:03
    La première phrase du second paragraphe me ravit le coeur et l'esprit ! Merci Roland !
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :