• Religions de peur

    Je suis un peu surpris de temps en temps, lorsque j’entends mes amis libanais me dire : « Attention, vous faites une grande erreur en France d’accepter tous ces réfugiés musulmans sur votre terre : dans quelques années l’islam va dominer la France ! »

    Je pense que ces bons amis, certainement bien intentionnés, n’ont pas compris grand-chose aux Français, ni même d’ailleurs à l’islam lui-même.

    Une grande majorité de Français se dit maintenant areligieuse. C’est-à-dire qu’ils ne sont même plus contre la religion, ils considèrent que les religions sont désormais un phénomène historique dépassé en pleine extinction, comme certains animaux rares d’Afrique. Et je pense que ces bons amis français, eux non plus, ne comprennent pas grand-chose à cette réalité !

    Alors où serait la vérité, d’après moi ? Essayons de regarder les choses en face. Je ne crois pas que la religion soit finie. Ce qui est fini, c’est de se servir de la religion comme un pouvoir de peur qui asservit les peuples. Ce qui est dépassé maintenant et qui, je l’espère bien, ne se reproduira plus, c’est que des responsables religieux exercent un pouvoir terrible sur les gens par la peur. L’homme moderne est trop éveillé, trop intelligent maintenant pour se laisser tromper par ces fausses vérités qui ne sont qu’une vilaine caricature de la religion.

    La peur de l’enfer, la peur du péché, la peur de ce que les autres pensent de vous, la peur de la loi, tout cela est heureusement en train de disparaître dans le christianisme, car c’était une sorte d’hérésie chrétienne qui s’est développée avec les siècles, bien loin du message d’amour de Jésus Christ. Et vous pensez que les Français d’aujourd’hui, après s’être débarrassés de la peur de l’Eglise, vont se laisser prendre par la peur de l’islam ? Soyons un peu sérieux !

    C’est que l’islam est devenu malheureusement, lui aussi, en grande partie une religion de peur. Et ne voyez-vous pas que l’islam qui peut faire peur est lui-même au fond d’une crise noire. C’est celui qui se sent acculé, qui a peur de disparaître, qui devient dangereux, car il se fait agressif en pensant obliger les autres à l’accepter. Sans se rendre compte qu’ainsi il se fait de plus en plus haïr, au point qu’une grande partie des Européens d’aujourd’hui ne savent même plus distinguer les belles valeurs au cœur de l’islam de ses excès insupportables.

    Ne voyez-vous pas en même temps que ce sont les musulmans les premiers qui ont peur de l’islam tel qu’il se présente aujourd’hui dans un certain nombre de pays ? Et, avant de les juger, horrifiés, rappelons-nous qu’il y a seulement quelques siècles nos bons amis protestants ont dû fuir la France pour ne pas être exterminés par leurs bons « frères » catholiques !

     

    La vérité, c’est que l’islam tel qu’il se présente aujourd’hui n’a plus beaucoup de temps à vivre. Le jour où les musulmans devront se résigner à accepter le concept de liberté religieuse, de liberté dans le choix personnel d’une foi religieuse ou du refus de cette foi, en quelques années les trois quarts des musulmans quitteront l’islam, comme une grande partie des chrétiens a fui le christianisme. C’est là un phénomène irréversible et tellement positif pour l’avenir de l’humanité. Car viendra finalement le jour où les religions s’uniront pour la paix au lieu de se servir de leur « mauvaise foi » pour inventer de nouvelles guerres. Un peu de patience, et nous aurons bientôt de belles surprises !


    Tags Tags : , , , , , , , , ,
  • Commentaires

    1
    rosa
    Vendredi 15 Septembre à 12:39

    C'est parfait Roland. Juste une petite remarque : bien sûr les Français n'ont pas peur de l'Islam, en fait ils ont peut de deux choses

    Le fondamentalisme/intégriste qui est un phénomène sectaire, avec toutes ses dérives possibles

    Et la pénétration d'influences politico-religieuses venues de l'étranger. Là, ils faudraient qu'ils soient conséquents :

    On ne peut pas à la fois conserver une laïcité de combat et reprocher aux Saoudiens ou aux Qataris de subventionner le culte

    On ne peut pas non plu vendre des armes aux même pays et leur reprocher leur poltique d'influence.

    Voilà, c'est vite dit parce qu'il y aurait encore des tas de choses à dire sur les "quartiers" et sur la sourde lutte des classes

    qui se traduit en lutte pseudo religieuse. La révolte des fous d'Allah doit être comprise, pas seulement balayée d'un revers

    de la main.

      • Vendredi 15 Septembre à 13:02

        Merci pour ces précisions, cher Jean-Pierre. Evidemment je ne me rends pas bien compte de ce qui se passe sur le terrain en France. Mon article est surtout destiné à mes amis libanais, pour les aider à sortir de leurs propres peurs et pour avoir un regard plus positif sur l'avenir du monde... sans juger personne, car ce n'est pas trop facile en ce moment de vivre au Moyen Orient!

         

    2
    Hayat Fallah
    Dimanche 17 Septembre à 19:51
    "Un peu de patience " dis-tu ...un peu beaucoup ...du souffle ...de la foi surtout !
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :