• Si proches du royaume de Dieu?

    « Tu n’es pas loin du royaume de Dieu. » (Mc 12, 34)

    Quelle phrase admirable, qui peut nous donner un immense espoir ! Nous pouvons nous aussi être tout proches du royaume de Dieu, comme ce scribe venu interroger Jésus. Ce scribe à qui Jésus vient d’expliquer quels sont les deux commandements les plus importants : l’amour de Dieu et l’amour du prochain. A la réponse de Jésus, « le scribe reprit : « Fort bien, Maître, tu as raison de dire que Dieu est l’Unique et qu’il n’y en a pas d’autre que lui. L’aimer de tout son cœur, de toute son intelligence, de toute sa force, et aimer son prochain comme soi-même, vaut mieux que toutes les offrandes et tous les sacrifices. » Jésus, voyant qu’il avait fait une remarque judicieuse lui dit : « Tu n’es pas loin du royaume de Dieu. »

    Comme pour de nombreuses phrases de l’Evangile, la tentation est forte de s’arrêter là. Que voulons-nous de plus ? N’est-ce pas suffisant d’avoir déjà cette certitude que le royaume de Dieu est ici, presque à portée de notre main ? Eh bien, non ; si on comprend le fond de la pensée de Jésus, je crois qu’il nous invite ici à aller encore bien plus loin avec lui. D’abord parce que le but de Jésus n’est pas de nous faire approcher son royaume, comme si nous nous arrêtions devant la porte. Non, Jésus veut nous faire entrer dans ce royaume, dès maintenant, sans attendre après la mort, comme malheureusement beaucoup de gens pensent encore.

    Et le royaume de Dieu est là, en la personne de Jésus lui-même. Jésus, avec le Père et le Saint Esprit est le royaume de Dieu présent déjà au milieu de nous. Alors comment faire pour entrer dès ici-bas dans cette vie de la Trinité qui s’offre et qui s’ouvre à nous ? Jésus ne veut pas brûler les étapes. Qui a des oreilles pour entendre, qu’il entende. Il nous laisse le temps de digérer ce qu’il nous dit et de faire l’effort de découvrir par nous-mêmes cette vérité qui nous tend la main. Et cette vérité, c’est qu’aimer Dieu et aimer le prochain deviennent à un certain moment une seule et même réalité. L’Evangile de Marc va nous amener ici jusqu’au seuil du royaume, mais les Evangiles de Matthieu et de Jean vont nous donner la clé de lecture finale. « Là où deux ou trois sont unis en mon nom, je suis au milieu d’eux. » nous dit Mt 18,20. Et « Aimez-vous les uns les autres comme je vous ai aimés. » ajoute Jn 13,34. « Si nous nous aimons les uns les autres, Dieu demeure en nous, et son amour atteint en nous sa perfection. » (1 Jn 4,12) Voilà le secret : il ne s’agit pas d’aimer Dieu d’un côté par moments et d’aimer notre prochain d’un autre côté à d’autres moments. Non, si l’on veut goûter au royaume de Dieu sans attendre, il nous suffit d’aimer à chaque instant Dieu et le prochain, le prochain en Dieu et Dieu dans le prochain et Dieu sera alors au milieu de nous et en nous, et nous, nous serons en lui. Et tout l’Evangile nous porte à cet unique et immense trésor que Jésus nous a apporté du ciel en descendant sur la terre. Ce ne sera pas toujours facile à vivre, mais si simple au moins à comprendre, quand on a commencé à en faire l’expérience !

     

     


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :