• Sortir à la lumière

    S’il est sûr qu’aller au bout de soi-même et plus encore sortir de soi-même, est un exercice toujours bénéfique (voir l’article « au bout de moi-même? »), cela ne veut pas dire que ce soit toujours simple ou facile.
    Rester enfermé en soi, dans sa propre médiocrité ou routine, ne va jamais nous porter bien loin. Mais sortir de soi, aller au bout de soi comporte des risques énormes. Le risque d’abord de voir s’évanouir le peu de certitudes que nous avions jusque là. En sortant de soi pour aller vers la lumière (si l’on suppose évidemment que notre recherche n’est pas de sortir pour aller dans je ne sais quelles ténèbres, au moins au départ), nous sommes d’abord émerveillés de cette nouvelle lumière surprenante qui nous envahit. Nous regrettons tout ce temps passé, repliés sur nous-mêmes à l’ombre de notre étroite demeure.
    Une nouvelle vie s’ouvre devant nous, avec des horizons que nous n’aurions jamais imaginés, de nouvelles formes, de nouvelles couleurs. On se sent respirer tout à coup, le sang circule un peu mieux dans nos veines. Nous voudrions partager cette découverte avec nos parents et nos amis.
    Mais voilà que commencent les difficultés. C’est qu’à la lumière apparaît tout à coup tout ce qui ne va pas chez nous, dans notre vie, dans notre personnalité. Nous n’aurions jamais pensé avoir tellement de défauts, d’aspects de notre caractère qui dérangent les autres. Nous voulions sans doute améliorer la situation, mais la vérité, que la lumière nous montre si clairement, n’est pas facile à accepter.
    Alors la tentation est énorme de retourner dans l’ombre de notre vie précédente, ou l’on a apparemment moins de soucis, moins de problèmes avec les autres, où personne ne fait attention à ce qui ne va pas chez nous. Dans l’ombre, il n’y a plus la peur d’être jugés, d’être regardés de travers. Nous sommes tous gris, perdus dans une masse anonyme, un peu lourde parfois, mais à laquelle on finit par s’habituer.
    On en arrive à avoir peur de cette lumière que les autres utilisent malheureusement contre nous pour nous faire du mal, alors qu’auparavant ils ne s’apercevaient même pas de notre existence.
    C’est là qu’en toute liberté nous pouvons choisir, chaque jour un peu plus, de nous habituer à la lumière. C’est tellement plus sain pour la santé psychique, spirituelle ou même physique, mais c’est tellement exigeant. Comme partir à l’assaut des montagnes, toujours plus près du soleil, en sachant que nous rencontrerons sur notre route la pluie, le froid et parfois même des orages. Il faut savoir rester parfois sagement à la maison si le temps est trop menaçant. La lumière n’est pas toujours bonne, à n’importe quel moment.
    Et surtout il faut apprendre à sortir ensemble à la lumière, avec ceux qui ont commencé avec nous la même aventure, car c’est ensemble que nous vaincrons les dangers, que nous apprendrons à être prudents, à regarder en face sans peur la vérité. Quelle libération ce sera au fil des jours et quelle joie de voir à la fin de la vie tout le chemin parcouru !


    Tags Tags : , , , , , , , , , , , ,
  • Commentaires

    1
    Hayat
    Lundi 16 Mars 2015 à 08:32
    J'aime particulièrement le dernier paragraphe ! Peut-être pcq j'ai expérimenté le "avc d'autres"alors que j'étais renfermée sur moi-même et mes difficultés et mes craintes,ma révolte intérieure....et voilà qu'à la rencontre de personnes ouvertes et aimantes j'ai cassé mes chaînes et une merveilleuse aventure m'a littéralement emportée ....
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :