• Tout quitter pour Jésus

    (Article paru le 21 mars 2015 dans « Perles de la Parole », qui va nous aider à comprendre maintenant Mt 9,9 : « Jésus, sortant de Capharnaüm, vit un homme, du nom de Matthieu, assis à son bureau de publicain (collecteur d’impôts). Il lui dit : ‘Suis-moi.’ L’homme se leva et le suivit. »)

    « Il lui dit : ‘Suis-moi.’ L’homme se leva et le suivit. » (2, 14)

    C’est toujours la même dynamique. Lévi a été capable de s’émerveiller justement et de répondre à l’appel. Ce n’était peut-être pas si difficile que cela au départ. Jésus devait être tellement convaincant. Et puis il ne demandait pas l’impossible. Jésus ne demande jamais l’impossible. Il demande seulement de le suivre. Mais voilà, il s’agit tout de même de se lever. On ne peut pas se contenter de suivre Jésus par la pensée ou par le regard. On doit poser tout de suite un acte bien concret, se lever si on est assis, sortir dehors si on est à la maison, laisser un tas de choses qui nous pèseraient trop sur la route. Pour suivre Jésus, il faut tout de même être pleinement libre et disponible.

    Mais alors ce ne sera pas aussi difficile qu’il pourrait sembler au premier abord. Jésus ne demande au fond qu’à être suivi. C’est Lui qui trace la route, qui ouvre le chemin, qui aplanit les obstacles. Nous devons bien faire notre part en cours de route, mais une étape à la fois, Jésus est rempli de patience, il ne nous demande jamais de brûler les étapes. Et si on a osé répondre à son appel, on s’aperçoit, des années plus tard, que tous les obstacles ont disparu comme par enchantement. Il y a bien eu beaucoup d’épreuves en cours de route, qui nous auraient paralysés à l’avance si nous avions pu les prévoir, mais il y a toujours la grâce réelle de l’instant présent, et nous devons dire qu’aujourd’hui nous sommes toujours debout, toujours vivants, aucun monstre ne nous a mangés en chemin. Pourquoi avoir peur ? C’est tellement beau de suivre Jésus. En sachant tout de même que Lui ne s’arrête pas en route. Mais, si jamais nous nous sommes nous-mêmes arrêtés, il y a toujours un raccourci pour le rejoindre. Il est toujours possible de suivre Jésus. Il n’y a pas d’excuse valable pour refuser l’appel plein d’amour qu’il continue chaque jour à nous adresser.

    Et puisqu’on parle d’excuse, la plus grande excuse et en même temps la plus bête qui pourrait nous passer par l’esprit, c’est que jamais nous ne serions capables de suivre Jésus comme nous voyons que tel ou tel autour de nous a réussi à le faire. Quel prétexte de mauvaise foi ! Car Jésus ne demande jamais la même chose à deux personnes différentes. Chacun a sa route et son appel. Certains devront concrètement tout quitter pour le suivre, d’autres resteront peut-être toute leur vie dans la même maison. Jésus sait s’adapter à chacun : mais il faut Lui demander tout de même la grâce d’entendre sa voix et de comprendre le sens de son appel. Si ce n’est pas clair tout de suite, il faut y mettre un peu de bonne volonté, car Dieu n’a aucune envie de nous faire souffrir pour le plaisir, il faut en être vraiment convaincu !

     


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :