• Un monde sans valeur?

    Pendant mon récent séjour en France, j’ai beaucoup écouté et réfléchi. J’ai vu que ceux qui gagnent aux élections dans une grande partie de l’Europe, ce sont les partis qui misent sur la peur ou sur l’argent. Peur de l’avenir, peur d’être envahis par des étrangers, perdre de perdre son petit confort, mais sans un projet positif valable de construction de l’avenir social. Ou bien on essaye de s’allier aux plus forts, aux puissances financières qui sont en train de s’approprier le pouvoir mondial un peu partout, en pensant que ces puissances financières sont capables de nous sauver, alors qu’elles sont en train de nous voler… Les partis traditionnels de droite ou de gauche perdent de plus en plus leur influence sur la scène politique européenne. Mais où va-t-on ?

    Si auparavant on votait pour la gauche ou la droite en France, on était évidemment un peu fanatique pour les idées de son propre parti et très sévère avec le parti adverse, mais on doit tout de même reconnaître que dans chaque parti de droite ou de gauche, il y avait des hommes politiques valables, avec de vraies valeurs et qui n’étaient pas tous corrompus, comme on le pense trop souvent. Mais où sont parties ces valeurs en ce moment ? Ce qui est intéressant dans les résultats des dernières élections européennes, en particulier en France, c’est que le premier parti sérieux d’opposition est maintenant le parti des verts, le parti de l’écologie : avons-nous trouvé là les valeurs de demain, qui vont sauver l’humanité avec la planète qui l’abrite ? C’est ce qu’on peut espérer.

    Ce qui est sûr c’est que l’humanité a souvent fait des pas en avant quand elle s’est appuyée sur de vraies valeurs. La révolution française n’a peut-être rien inventé, avec « liberté, égalité, fraternité », puisque ces valeurs étaient déjà tellement présentes dans le message que le Christ est venu apporter sur la terre, mais elle a au moins eu le mérite de rappeler ces valeurs qui avaient perdu leur souffle avec des régimes où les « droits de l’homme » étaient tellement souvent bafoués…

    Alors, je crois qu’il faut continuer à être optimiste, car on ne peut pas tromper les peuples indéfiniment et les gens qui s’approprient le pouvoir dans l’injustice, la corruption ou la terreur finissent un jour ou l’autre par être balayés par les vagues de l’histoire. A nous de nous battre pour ces valeurs positives qui se perdent souvent en politique, mais qu’on rencontre chaque jour chez ces mères de famille qui donnent la vie pour leurs enfants, pour ces enfants qui se sacrifient jusqu’au dernier souffle de leurs parents pour leur préserver jusqu’à la fin une vie digne d’un être humain. Ces valeurs que l’on voit chez ces hommes et ces femmes qui se battent pour les plus pauvres ou les plus faibles, même si souvent ils ne sont pas compris ni aidés. Ces valeurs de la culture, de l’art, du sport qui aide l’homme à aller au bout de soi-même, ces valeurs de relation, de générosité, d’écoute ou de pardon que l’on peut découvrir à longueur de journée si l’on est un peu attentif autour de soi… L’humanité n’est pas encore morte et elle a toujours la possibilité d’un avenir où l’on puisse encore connaître le bonheur de vivre… Mais il faut tout de même faire attention à ne plus tomber si souvent dans les pièges des mensonges ou de la démagogie qui finissent par nous faire croire que ce sont les valeurs elles-mêmes qui nous font du mal, alors que c’est l’égoïsme de l’homme qui détourne les valeurs de leur but, et qui risque de nous amener un jour à des catastrophes irrémédiables…


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :