• Peur d'être déçus?

    « Plus nous faisons confiance à l'autre, plus l'autre a envie de nous faire confiance à son tour, c'est une loi de la nature. » C’est la phrase que je viens de publier il y a quelques jours pour mes amis et que je remets aujourd’hui dans ma rubrique « Provocations ».

    J’avoue que je m’attendais à plus de réactions négatives. Parce que, si je crois à ce que j’écris, je sais que cette vérité est loin d’être évidente. Combien de fois dans notre vie avons-nous fait confiance à quelqu’un qui nous a ensuite déçus et peut-être même trahis. Alors que faut-il penser ?

    Je crois qu’au fond les vérités sont toujours toutes simples. La loi de la nature, c’est celle des vases communicants. Si une bouteille est vide et que je verse de l’eau dedans, elle n’est plus vide, à moins qu’il n’y ait une fuite quelque part.

    Si je mets de la confiance là où il n’y en avait pas au départ, il est clair que la confiance va augmenter. Mais le problème ici, c’est l’autre et sa liberté. Si je verse ma confiance sur l’humanité qui en manque, cette confiance va augmenter, mais elle ne va pas forcément augmenter là où je l’attendais et c’est là que se trouve la principale difficulté.

    Je dois d’abord dire que je ne remercierai jamais assez les gens que j’ai rencontrés au départ et qui m’ont fait confiance, au-delà des apparences un peu négatives qu’ils auraient pu trouver en moi. Cette attitude inattendue, de voir des personnes qui m’aimaient, plus que moi-même j’étais capable de m’aimer, m’a bouleversé, m’a poussé à chercher à comprendre ce qui pouvait se cacher derrière cette bonté que j’aurais pu trouver naïve.

    Et lorsque j’ai décidé dans ma vie à mon tour d’essayer de faire le plus confiance possible aux gens que je rencontrais, j’ai eu beaucoup de surprises. De bonnes et de mauvaises surprises. J’ai vu des personnes se transformer complètement, comme une plante qu’on avait oublié d’arroser depuis quelques temps et qui se redresse soudain et revit. Mais j’ai vu des gens profiter de moi et me faire du mal au lieu du bien que j’avais pu leur faire…

    Je dois tout de même dire que les bonnes surprises ont été beaucoup plus nombreuses que les mauvaises. Mais le résultat de ces années de bataille pour la confiance est tout simplement extraordinaire. J’ai d’abord une confiance dans la vie qui déborde en moi que jamais je n’aurais pu imaginer au départ.

    Mais ce n’est même pas une confiance en moi, c’est une confiance dans la relation positive entre les hommes. Les gens sont attirés de voir des personnes qui s’aiment de tout leur cœur, dans la simplicité, la transparence et la réciprocité. Alors cette confiance fait tache d’huile, elle ne peut plus s’arrêter, elle est comme un torrent qui descend vers la mer, qui se heurte à une foule d’obstacles en route, mais qui finit toujours par se frayer un chemin et qui répand la vie sur son passage.

    Cela donne un sens à tout ce que l’on fait du matin au soir de chacune de nos journées. Et c’est cela que j’appelle « la loi de la nature », au-delà des petits accidents de parcours qui n’arriveront plus jamais à arrêter cet élan dynamique en nous qui ne cesse et ne cessera de se ressourcer en lui-même, pour notre joie et la joie de tant de personnes que nous rencontrons au cours de notre voyage sur cette terre.

     

     


    Tags Tags : , , , , , , , , , , , , , ,
  • Commentaires

    1
    Hayat Fallah
    Mardi 7 Novembre à 11:47
    Il me semble que les gens qui "profitent " de nous qd nous leur faisons confiance , sont de plus en plus nombreux ...C'est pourquoi il es de plus en plus important de voir des personnes qui s'aiment et s'entraident simplement ! C'est un témoignage qui fait des miracles et ....comme le monde en a besoin !
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :