• Accueil

    Cliquez en haut à droite de l'écran pour ouvrir la rubrique que vous voulez, ou bien regardez le menu à gauche de l'écran, envoyez-nous vos commentaires et vos suggestions: bon voyage! Vous pouvez aussi vous inscrire à la newsletter si vous désirez être informés de la publication de tout nouvel article.

  • Si vous n’avez pas bien suivi les abondants articles de juillet, en voici un bref aperçu :

    Le 2 juillet vous pouvez trouver dans « Passepartout » « Etre heureux… pour toi ! » : avoir toujours le bonheur de l’autre comme but de notre vie, cela donne un sens tellement beau à chacune de nos journées !

    Dans « Au bout de soi-même » du 4 juillet, vous pouvez lire « Se laisser porter par les vagues » : ne pas trop se préoccuper de ce qui nous arrive, mais accepter la vie, les personnes et les évènements tels qu’ils se présentent, cela libère infiniment !

    « Toujours plus beau ! » dans « Provocations » du 6 juillet, c’est la découverte des surprises de la vie, lorsqu’on la prend comme une aventure qui nous emmène vers des horizons insoupçonnés.

    « Le monde a besoin de moi » dans « Désorientés » du 8 juillet : le titre parle tout seul !

    « Hymne à la vie » du 10 juillet dans « Découvertes » : comment apprendre à percevoir la vie comme le plus beau des cadeaux. Et encore « La vie » et « La vie (suite) » des 12 et 14 juillet dans « En vie de vocabulaire » : citations sur le même thème qui donnent à réfléchir.

    Le 16 juillet dans « Batailles », j’ai réagi avec force avec « Encore peur de l’islam ? » contre certaines idées ou nouvelles négatives qui circulent dans les réseaux sociaux et qui empoisonnent notre vie.

    « Encore sur la vie et l’optimisme » du 18 juillet, dans « Des mots pour de bon » et « Tout ce négatif qui m’envahit » du 20 juillet dans « Au bout de soi-même » continuent une série de pensées positives qui nous ont accompagnés durant tout le mois.

    Le 22 juillet, dans « Des mots pour de bon » les « Proverbes espagnols » nous ouvrent une fois de plus sur la richesse de la sagesse populaire présente partout dans notre monde.

    « Amour faux, amour vrai » du 24 juillet dans « Reflets du paradis » nous plonge au fond des plus belles réalités que l’homme peut vivre et partager durant sa vie.

    Et enfin « Accueillir les réfugiés ? » dans « Batailles » du 26 juillet, est un cri du cœur pour s’élever contre l’indifférence égoïste qui envahit notre monde !

    Bonne lecture à tous ! 


    votre commentaire
  • Si vous n’avez pas pu suivre tous les articles de ces deux derniers mois, voilà l’occasion de vous rattraper !

    Nous avons commencé, le 1er mai, par « Du ruisseau à l’océan et de l’océan au ruisseau », dans « Des mots pour de bon », comme commentaire à une phrase de Khalil Gebran qui nous fait plonger dans le mystère du sens de l’humanité !

    Du 3 au 7 mai, puis plus tard encore les 7, 9 et 18 juin, c’était la découverte du chapitre 3 de l’Evangile de Matthieu, dans « Perles de la Parole » : merveilles après merveilles ! « Matthieu 3 », « Quand on a finalement trouvé », « On ne peut pas tricher avec Dieu », « Porter de bons fruits », « Jésus est venu pour nous libérer », « Se laisser faire » et « Apprendre à s’ouvrir » : une sagesse, tellement profonde et concrète en même temps, pour illuminer nos journées.

    Le 11 mai, j’ai mis tout mon cœur dans « C’est toi mon plus grand trésor » de la rubrique « Découvertes », en signe de remerciement pour tous ceux qui ont été pour moi un trésor sur la route de la vie.

    Le 11 juin, « L’amour, c’est mon père et l’amour, c’est ma mère », dans « Au bout de soi-même », comme commentaire à une autre phrase merveilleuse de Khalil Gebran qui peut nous faire rêver.

    Le 12 juin, « Le secret de la confiance » dans « Provocations » : si l’on fait confiance à la confiance, elle peut devenir contagieuse et tout changer.

    Le 14 juin, dans « Désorientés » : « Optimisme stupide ? » Un titre qui parle de lui-même aux lecteurs qui aiment mon blog.

    Le 16 juin « Surprise pour l’humanité ? » dans « Interdépendance », après la rencontre historique entre Trump et Kim Jung-un.

    « Encore des clés pour le bonheur ? », de la rubrique « Passepartout » du 20 juin, nous ouvre sur des horizons positifs auxquels on ne pense pas assez souvent. Et « Une clé pour s’ouvrir ou pour fermer ? » du 22 juin, dans « Au bout de soi-même », vient compléter cette recherche sur le bonheur.

    « Regards sur l’humanité » du 24 juin, dans « Découvertes », propose une manière positive de jeter notre regard sur nos compagnons de voyage sur cette terre.

    On accuse parfois mon blog, d’être trop optimiste ; c’est pourtant vrai que le mal existe et nous envahit de toutes parts et qu’il faut le combattre. Mais « Dénoncer le mal… sans panique ! » de la rubrique « Batailles » du 26 juin, voudrait être une aide à ne pas tomber dans le piège de s’empêtrer dans le mal au lieu d’en sortir.

    Et notre mois de juin finit par le mystère de l’amitié et de l’amour dans « Nous recevoir de l’autre » de la rubrique « Au cœur du verbe » : un hymne à la réciprocité qui fait grandir notre « moi » avec toute l’humanité !

     


    votre commentaire
  • Chers lecteurs, voici pour vous un bref résumé de nos découvertes de mars et avril, si vous n’avez pas pu tout suivre.

    Le mois de mars a été un peu avare, à vrai dire. J’ai réussi à écrire seulement quatre articles.

    Le 1er mars, dans « Reflets du paradis », j’ai essayé de dire combien la « Vue du cœur de la vie » peut tout changer à notre manière d’aborder les personnes et les évènements.

    Le 17, c’était le « Guide du mois de février » dans « Accueil ».

    Le 19, dans « Perles de la Parole », un beau plongeon dans l’Evangile de « Matthieu 2 ».

    Et le 30, en préparation à Pâques, j’ai voulu donner un peu de la richesse du verbe « Passer » dans « Au cœur du verbe ».

    Heureusement que le mois d’avril a été plus prolifique, en commençant par « La vie est un passage » le 1er du mois, dans « En vie de vocabulaire », toujours à la lumière de Pâques.

    Le 3 avril, dans « Batailles », un sujet qui me tient particulièrement à cœur : « Choisir entre la paix et les armes ».

    Le 5, devant cette fausse sagesse qui dit qu’on devient vieux trop tôt et sage trop tard, j’ai réagi dans « Désorientés », par un article intitulé : « Quand commence la sagesse ? »

    Le 7, le 9 et le 13, dans « Perles de la Parole », de brèves réflexions sur des phrases emblématiques du chapitre 2 de Matthieu : « Mais vous êtes sûrs qu’il est né ? », « Quand nous avons trouvé l’étoile ! » et « Prendre Dieu avec nous ».

    Le 11, dans « Des mots pour de bon », « Les mots d’avril : l’Abbé Pierre », qui a donné sa vie pour les plus démunis de notre monde.

    Le 15 et le 17 avril dans « Passepartout » : « Quand le mensonge est partout » (articles 1 et 2), pour reprendre le courage de lutter pour la vérité.

    Le 19 « S’ouvrir sur les autres ? » dans « Au bout de soi-même » : combien les autres sont importants dans le chemin de notre vie !

    Le 21 « Pour ouvrir les yeux sur la guerre » : l’interview choquante d’un politologue italien dans « Batailles ».

    Le 23 et le 25, encore dans « Désorientés » deux articles qui se demandent : « Notre monde est-il vraiment malade ? »

    Et avant-hier, le 27 avril, la suite de « S’ouvrir sur les autres ? » pour se convaincre toujours plus que l’amour est universel ou bien il se dessèche tôt ou tard !

    Bonne lecture à chacun et chacune. Et rendez-vous au 1er mai !


    1 commentaire
  • Pardon pour le retard : voilà finalement un bref résumé des articles publiés en février dans notre blog… au cas où vous en auriez manqué quelques-uns.

    Le 1er février nous commencions notre mois par des « Proverbes japonais », très intéressants dans « Des mots pour de bon ».

    Le 3, dans « Provocations », je me suis un peu amusé avec « Ne dites pas n’importe quoi, Mr Voltaire ! », que je trouve un peu trop sûr de lui quand il s’attaque aux « certitudes » des autres. Je crois que pour aller de l’avant dans la vie, il faut trouver des certitudes, sans s’enfermer dedans, évidemment !

    Dans « Interdépendance », le 5 février, j’essayais de comprendre le phénomène de ces barrières qui continuent à s’élever entre les peuples ou les gens différents un peu partout dans le monde, avec « Murs de peur ».

    Et le 7, dans « Batailles », je réagissais vivement contre une certaine sagesse, bien pauvre et bien terre à terre, qui essaye d’envahir nos médias : « Recette pour aller mieux ? ».

    Le 9, dan « Passepartout », avec « Confiance en l’autre ? », je revenais sur ce sujet tellement important pour nos relations interpersonnelles, une véritable clé du bonheur quand on parvient à trouver l’équilibre dans la confiance.

    Le 15, dans « Désorientés », j’essayais de comprendre le sens du don avec l’article « Comme c’est difficile de donner ! » C’est sans doute difficile de donner, mais ne pas donner nous renfermerait définitivement sur nous-mêmes.

    « Pourquoi l’autre est-il si important ? » est le titre de mon article paru le 17 dans la rubrique « Interdépendance ». En supposant que moi aussi je dois être important pour l’autre.

    « Sommes-nous en prison ? » était le 19 la reprise de la rubrique « Au bout de soi-même » que j’avais un peu abandonnée ces derniers temps.

    Le 21, je m’extasiais sur « Le miracle de la lumière » dans « Découvertes ». N’avons-nous tous pas tellement besoin de lumière ?

    « La guerre est toujours un mal » dans « Batailles » du 23 février, est la suite d’une lutte pour que jamais plus la guerre ne puisse apparaître comme banalement normale.

    Et « Quand la conscience n’existe plus » dans « Désorientés » du 25 février est encore une bataille du même genre.

    Et nous finissions notre mois de février, le 27 par « Vue du paradis » dans « Reflets du paradis », pour respirer un peu plus après tous ces points négatifs soulevés les semaines précédentes.

    Bonne lecture… ou relecture à tous… et donnez-moi de temps en temps aussi vos impressions. Merci !

     


    votre commentaire
  • Chers lecteurs,

    L’année a commencé un peu en retard pour notre blog : le 10 janvier, après 2 mois de vacances.

    Mais nous nous sommes bien rattrapés par la suite ! Voici un bref rappel de ce qui s’est passé, au cas vous auriez perdu quelques articles.

    Le 10 janvier, dans « Accueil », je vous souhaitais une « Bonne année 2018 », en espérant que chacun puisse au moins en partie, cette année,  réaliser ses rêves !

    Le 12, dans « Découvertes », je vous racontais ce qui peut arriver même dans un supermarché : « Saviez-vous que la paix est contagieuse ? »

    Le 14, c’était le tour des « mots de janvier : Jean d’Ormesson », dans « Des mots pour de bon ». Une personnalité hors du commun qui donne à réfléchir. (« Vivre est une catastrophe, et c’est un grand bonheur ! »)

    A partir du 16 toute une série de nouveaux articles en commentaire au premier chapitre de l’Evangile de Matthieu. Après notre beau voyage chez Marc, nous commençons à découvrir maintenant un nouveau paysage étonnant. « Avant-goût de béatitudes », « Matthieu 1 », « Confiance à l’infini », « Sauver le monde », « Paroles de feu » et « Compagnon céleste ». Cela m’a fait tellement de bien de les écrire que je vous invite vraiment à perdre un peu de temps avec ces paroles merveilleuses, tellement surprenantes quand on se met à les écouter comme si c’était la première fois.

    Et pour finir, le 28, « De quelle vérité s’agit-il ? » dans « Passepartout ».

     

    Bonne lecture à chacun ! Et merci pour vos commentaires ou vos suggestions, qui sont toujours les bienvenus. Et n’oubliez pas de faire connaître « L’Orient La Nuit » autour de vous !


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique