• Pauvre sagesse ! (3)

    « Souris, tu ne portes pas tous les problèmes du monde. » (« Messages de l’univers : les sept règles de la vie ») Voilà une autre de ces phrases contre lesquelles je me bats ces jours-ci. C’est apparemment apaisant. On essaye de nous consoler en relativisant les difficultés que nous rencontrons au cours de notre vie. Pourquoi pas ? Quand on se sent écrasé par les soucis, ça peut encourager de voir qu’il a des personnes qui vivent des situations bien pires que la nôtre. Mais cette pauvre sagesse est encore basée sur un abîme d’égoïsme et sur une conception complètement fausse du bonheur. Comme si les problèmes étaient ce qui nous empêche de sourire et donc d’être heureux.

    Mais quel peut bien être l’idéal d’une personne qui pense nous aider en publiant des phrases pareilles ? Nous pousser, encore une fois, à nous isoler dans notre coin, pour ne pas nous laisser écraser par les problèmes des autres ? Comme si c’était les problèmes qui nous empêchaient de vivre ! Je sais bien qu’il y a des problèmes tellement douloureux qu’on doit tout faire pour en sortir. Mais d’abord c’est toujours ensemble qu’on peut vraiment sortir des problèmes. Et cette lutte ensemble pour en sortir fait naître de tels courants de solidarité, d’amitié et même d’amour que notre vie va changer complètement.

     

    Le jour on l’on décide de sortir de soi, de se retrousser les manches et de se mettre au service des problèmes des autres, la vie se transforme complètement. On fait cette simple constatation que les problèmes ne nous écrasent plus, ils deviennent des défis à affronter avec le plus de courage et d’élan possible. Quand on se bat pour résoudre « tous les problèmes du monde », la vie prend toute une autre signification. La fatigue a désormais un but. La joie de rendre l’espoir à qui l’avait perdu nous donne un bonheur infini. Mais il faut en faire l’expérience pour y croire !


    Tags Tags : , , , , , , , , , , , ,
  • Commentaires

    1
    Hayat Fallah
    Vendredi 20 Octobre à 20:24
    Le maître mot est là aussi " ensemble" ...Seule je peux rendre l'espoir à qui l'avait perdue une fois , dix fois ...mais au bout d'un moment je risque de m'écrouler moi aussi ...
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :