• Quand la conscience n'existe plus...

    Des gens innocents sont morts dans une fusillade en Floride, il y a quelques jours. Les parents et amis des victimes se sont unis pour demander une nouvelle réglementation pour le port d’armes. Je ne sais pas si vous avez lu la réaction de cette mafia des fabricants et vendeurs d’armes, voilà tout bonnement qu’ils accusent ces pauvres parents ou amis des victimes de faire de la politique malhonnête : « Leur but est d’éliminer… notre liberté de porter des armes pour qu’ils puissent éradiquer toutes les libertés individuelles », a déclaré l’un d’entre eux en référence au droit constitutionnel à porter des armes. « La politisation honteuse de la tragédie, c’est une stratégie classique sortie tout droit du manuel d’un mouvement toxique. »

    Honte à ceux qui osent s’exprimer de cette manière devant la mort de personnes innocentes, qui ne sentent même plus le problème, qui vivent seulement pour profiter de ce commerce criminel des armes qui est avec la drogue une des ressources mondiales les plus extraordinaires d’argent gagné sur le malheur des autres !

    La « liberté » de porter des armes, disent-ils, le « droit » à porter des armes : mais ces gens sans conscience ni scrupules ne se rendent-ils pas compte que les armes sont faites d’abord pour tuer ? Ils revendiquent en quelque sorte la liberté de tuer, le droit de tuer, avec toutes les bonnes excuses de toujours qui présentent le port d’armes comme un simple droit de se défendre.

    On ne peut pas se taire devant de telles pensées criminelles. Où va l’humanité si les dirigeants d’un pays qui prétend être à l’avant-garde de la civilisation en arrivent finalement à la loi de la jungle ? Je sais bien qu’on ne va pas éliminer la criminalité d’un jour à l’autre. Mais il existe normalement une police et une armée officielles dans un pays qui se respecte. Si on laissait seulement le « droit » de porter des armes à la police et à l’armée, le nombre des armes diminuerait d’un seul coup dans une proportion extraordinaire. Les gangs ou mafias de toutes sortes devraient se replier sur d’autres moyens pour continuer leurs trafics et le monde se porterait beaucoup mieux. Mais quand tout le monde peut porter des armes, allez distinguer entre les bons et les mauvais…

     

    Quand on appellera les choses par leur nom, quand on réglementera l’industrie et le commerce des armes dans le monde, le climat s’assainira d’un seul coup, mais les marchands d’armes se laisseront-ils faire ? 


    Tags Tags : , , ,
  • Commentaires

    1
    Martin
    Mercredi 28 Février à 13:28

    Et c'est encore plus désespérant de voir la réaction de Trump qui entre deux photos tout sourire avec les victimes propose qu'on arme les enseignants afin qu'ils puissent se défendre lorsque ces tragiques événements surviennent... Son discours à fait l'objet de nombre de parodies sur internet mais c'est gravement inquiétant  

      • Mercredi 28 Février à 14:23

        Eh, oui, Martin, merci! Tu es Martin que j'ai connu à Amman?

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :