• Quand le ciel va se déverser sur la terre

    « Que ta volonté soit faite sur la terre comme au ciel. » (Mt 6,10b)

    Cette fois-ci la phrase est un peu plus simple à comprendre. Certains peuvent être gênés par ce fait de vouloir faire la « volonté » de Dieu, parce que dans notre monde moderne, on est de plus en plus en plus allergique à l’idée de devoir obéir à la volonté d’un autre…

    Mais d’abord Dieu n’est pas un « autre » comme les autres. Il est la source de notre vie, il est plus intime à notre âme que nous ne le sommes nous-mêmes. Et sa volonté est complètement désintéressée, ou plutôt intéressée uniquement et totalement à notre bien, qui est celui de recevoir le plus possible son amour…

    Alors, quand tout cela est bien clair, je crois qu’il n’y a plus qu’à se laisser bercer par cette prière, comme on se laisse bercer par les paroles d’amour qui sortent de notre cœur pour une personne bien aimée. Demander au Père que sa volonté « soit faite sur la terre comme au ciel », c’est comme entrer dans un rêve, un rêve inouï, impossible, et demander à Dieu tout simplement de le réaliser.

    Jésus nous propose, comme si c’était la chose la plus normale de ce monde, de demander au Père de déverser sur nous, comme si de rien n’était, tout le paradis qu’il vit avec le Père et l’Esprit de toute éternité au cœur de la Trinité !

    C’est comme si on se rappelait tout à coup, tous ensemble, les plus grands moments de bonheur de notre vie, la plus grande joie que nous ayons jamais connue, le plus grand moment d’amour, la plus grande amitié, le plus grand instant de contemplation ou d’harmonie… Comme si nous revivions en souvenir le plus beau voyage jamais entrepris dans notre vie, ou si nous nous rappelions le plus beau paysage, la plus belle émotion artistique… Et puis en mettant tout cela ensemble, dans une synthèse impossible, voilà que nous essayons d’imaginer que le paradis doit être encore mille fois plus beau que tout ce bonheur condensé… et nous demandons à Dieu, comme la requête la plus simple de ce monde : « Commence à nous faire entrer dans tout ce paradis, dès ici-bas, sur cette terre, emmène-nous avec toi dans ta Trinité, inonde-nous de ton amour sans fin… »

    Nous ne savons même pas ce que nous demandons, c’est tellement miraculeux, et pourtant c’est bien ce que Jésus nous pousse à demander, car c’est pour cela que lui-même est descendu sur la terre et qu’il nous a donné sa vie, tout entière. Ce n’est pas pour rien qu’un Dieu décide tout à coup de se déplacer et de se donner tout entier… Quand on commence à imaginer un tout petit peu cet amour tellement infini, on a le vertige, on se dit que probablement il s’agit d’un rêve qui ne se réalisera jamais. Mais ce n’est pas un rêve : comme les apôtres ont bien vu et touché un Dieu en chair et en os, voilà que Dieu nous invite à toucher de la main et du cœur son paradis et à le laisser vivre en nous et au milieu de nous. Combien les circonstances extérieures de notre vie deviennent soudain relatives et secondaires… et nous n’avons plus de temps à perdre, car chaque seconde de notre vie sur cette terre peut être désormais un moment de paradis à partager avec tous ceux qui nous entourent et la vie devient alors une aventure inimaginable. C’est tout cela que Jésus a voulu nous dire, même s’il sait bien que nous allons souvent tout gâcher, mais il nous donnera en même temps à chaque fois la force de nous remettre debout et de demander encore, et de vivre sans fin ce trésor qui a commencé à bouleverser notre existence ! 


  • Commentaires

    1
    Hayat Fallah
    Jeudi 10 Janvier à 12:43
    Le laisser vivre en nous et au milieu de nous...tout est là... Ce trésor qui bouleverse notre vie !!!
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :