• Se laisser planter par Dieu

    « Toute plante que mon Père du ciel n’a pas plantée sera arrachée. » (Mc 15, 13)

    C’est encore la logique de Dieu apparemment terrible, mais en fait tellement libératrice que Jésus nous dévoile dans cette petite phrase.

    On pourrait la lire avec un sentiment de crainte devant ce Dieu inexorable qui va détruire tout ce qui n’est pas construit sur la base de son Royaume. Pauvres de nous, alors, qui allons bientôt être balayés par le feu du jugement de Dieu qui ne va rien laisser de tout ce que nous avons vainement tenté de construire tout au long de notre vie, si nous n’avons pas été parfaits. Ce serait alors une religion de peur, de méfiance, de jugement et de châtiment que Dieu aurait voulu instaurer sur la terre…

    Cela voudrait dire simplement que nous n’avons encore rien compris au message d’amour immense que Jésus est venu porter sur la terre, en donnant même sa vie pour ce but merveilleux. Jésus est venu parmi nous pour construire la famille des enfants de Dieu. La famille de ceux qui, au-delà de leurs limites et de leurs faiblesses, ont accueilli la Bonne Nouvelle de la lumière de Dieu venue illuminer nos ténèbres, la Bonne Nouvelle de la résurrection qui a vaincu la mort.

    Jésus nous dit ici tout simplement que toute autre préoccupation est une perte de temps dans l’édification de cette famille divine au cœur de l’humanité. Et c’est au fond ce que l’histoire de ces 2000 ans nous confirme. Le royaume des juifs de l’époque a été balayé. Mais l’empire romain n’a pas duré beaucoup plus. Tous les royaumes, les empires, les dictatures de ce monde se sont élevés les uns après les autres, et se sont écroulés les uns après les autres irrémédiablement. Ce qui est resté, c’est la Bonne Nouvelle et la vie de tous ceux qui se sont branchés sur elle, les saints connus ou inconnus, les hommes de bonne volonté qui ont suivi cette Bonne Nouvelle peut-être même sans s’en rendre compte, parce que leur cœur et leur esprit étaient « plantés » par Dieu lui-même.

    Alors tout change. Nous ne devons plus nous laisser impressionner par le mal qui semble régner sur le monde et détruire la vérité. Nous devons simplement laisser grandir en nous la semence de Dieu et la partager, la semer à notre tour autour de nous sans nous lasser. Nous serons peut-être persécutés, attaqués de tous côtés, tués comme martyrs, mais cela ne changera rien à la victoire du bien sur le mal, en chacun de nous et en toute l’humanité. Sans voir en cela la victoire des « bons » sur les « méchants », car nous avons tous en nous-mêmes du « bon » et du « méchant » jusqu’à la fin de notre vie. Mais nous devons seulement donner notre vie chaque jour, le plus possible, et tous ensemble, pour que la plante de Dieu ne cesse de grandir. Car en fin de compte Dieu est le seul qui voit et qui comprend vraiment ce qui se passe. Au-delà des apparences trompeuses qui nous font perdre beaucoup de temps et d’énergie pour bien peu de résultats quand nous nous prenons pour des juges universels qui jugent le mal, mais qui ne savent pas se brancher sur l’amour de Dieu.


  • Commentaires

    1
    hayat fallah
    Dimanche 1er Mars à 12:43
    Nous devons"seulement" (!!!) donner notre vie....
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :