• On ne peut pas tricher avec Dieu!

    « Voyant des pharisiens et des sadducéens venir en grand nombre à ce baptême, il leur dit : ‘Engeance de vipères ! Qui vous a appris à fuir la colère qui vient ?’ » (Mt 3,7)

    C’est Jean Baptiste qui parle ici, avec ce ton si terrible. Et il ne s’adresse pas à n’importe qui, mais à la crème des personnalités religieuses de l’époque, ceux qui auraient dû être les plus proches de Dieu. L’Evangile est tout de suite une immense révolution, car il ne nous demande pas d’observer des pratiques religieuses mais de changer nos cœurs.

    Devant Dieu qui vient pour nous convertir, c’est-à-dire pour nous détourner de notre pauvre monde renfermé sur lui-même, il n’y a qu’un chemin tout simple : changer de vie totalement, écouter la voix de Dieu en nous et suivre ce Dieu, par la pensée, par le cœur, et par les actes. Tout doit se transformer en nous.

    Car on ne peut pas tricher avec Dieu. On ne peut pas faire semblant de se convertir. On ne peut pas s’en tirer par quelques pratiques extérieures qui n’engagent rien de notre personnalité profonde. C’est pour cela que l’Evangile est si dur contre ceux qui devraient être les plus proches de Dieu, mais qui suivent Dieu seulement dans les apparences extérieures.

    La vie qu’apporte le Christ est ouverte à tout le monde. Les païens, les pécheurs, les hommes faibles, les pauvres, les blessés, tous sont admirablement préparés à accueillir le message de Jésus, car ils sont assoiffés de cette eau vivifiante qui leur manque. La pire des catastrophes c’est quand on se sent tranquille, parce qu’on se croit déjà arrivé en Dieu et qu’on ne le cherche même plus, on ne sent même plus ce besoin de se convertir. Alors Dieu peut passer tout près de nous cinquante fois par jour, nous n’allons même pas remarquer sa présence et son appel et nous allons rester pour toujours dans notre coin, en pensant que Dieu va bientôt nous récompenser… Ce serait bien triste !


  • Commentaires

    1
    Hayatfallah@hotmail.
    Jeudi 10 Mai à 20:42
    Ce serait non seulement triste mais mortel !
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :